NOUVELLES

«La Vie d'Adèle» remporte la Palme d'or au Festival de Cannes

26/05/2013 11:54 EDT | Actualisé 26/07/2013 05:12 EDT

CANNES, France - Le film français «La vie d'Adèle», d'Abdellatif Kechiche, a remporté dimanche la prestigieuse Palme d'or au 66e Festival de Cannes, en France.

Le jury, présidé par le cinéaste Steven Spielberg, a fait le choix inhabituel de remettre la Palme d'or non seulement à Abdellatif Kechiche, mais également aux deux vedettes de son film, Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux. Ils se sont fait l'accolade en montant sur la scène pour recevoir l'un des prix les plus prestigieux du monde du cinéma.

«Le film représente une magnifique jeunesse française que j'ai découvert en réalisant le film», a déclaré Abdellatif Kechiche lors de la cérémonie de clôture. «Cela m'a beaucoup appris sur le sentiment de liberté.»

«La vie d'Adèle» raconte une histoire d'amour passionnée entre deux femmes. Adèle Exarchopoulos y incarne une jeune fille de 15 ans dont la vie est bouleversée quand elle tombe amoureuse d'une femme plus âgée, incarnée par Léa Seydoux.

Le long métrage de trois heures s'est fait remarquer pour ses longues scènes sexuelles explicites, mais a tout de même réussi à séduire le public avec un portrait intimiste de l'entrée dans l'âge adulte.

«Le film est une grande histoire d'amour qui nous fait sentir privilégiés de pouvoir partager cette histoire à la fois profonde et déchirante», a déclaré Steven Spielberg devant les journalistes. «Le réalisateur n'a mis aucune contrainte à la trame narrative.»

Le film a reçu la Palme d'or alors que des dizaines de milliers de personnes défilaient dimanche dans les rues de Paris pour protester contre la nouvelle loi française légalisant le mariage entre conjoints de même sexe.

Les acteurs Bruce Dern et Bérénice Bejo ont quant à eux remporté les prix d'interprétation masculine et féminine.

Bruce Dern a été récompensé pour son rôle dans le film «Nebraska» d'Alexander Payne, dans lequel il incarne un homme âgé et alcoolique lors d'un voyage sur la route avec son fils, incarné par Will Forte.

Bérénice Bejo, actrice du film «The Artist», a remporté le prix de l'interprétation féminine pour son rôle dans «Le Passé», d'Asghar Farhadi. Elle y incarne une mère monoparentale qui doit jongler avec un ancien mari et un nouveau fiancé.

Les frères américains Joel et Ethan Coen ont remporté le Grand prix, la deuxième récompense la plus prestigieuse du festival, pour leur film «Inside Llewyn Davis», qui s'intéresse à l'univers d'un chanteur folk des années 1960. C'est l'acteur Oscar Isaac, l'une des révélations du festival, qui a accepté le prix.

PLUS:pc