NOUVELLES

Irak: au moins 11 morts et plus de 20 blessés dans des attentats distincts

26/05/2013 11:01 EDT | Actualisé 26/07/2013 05:12 EDT

BAGDAD - Au moins 11 personnes ont été tuées et plus d'une vingtaine d'autres blessées dans de multiples attaques en Irak, dimanche, ont rapporté les autorités.

L'attaque la plus meurtrière a été perpétrée dans le district de Kazimiyah, au nord de Bagdad, où des hommes ont mitraillé des passants depuis une voiture, tuant trois civils et en blessant un autre, ont précisé deux policiers.

À Mossoul, dans le nord de l'Irak, une voiture piégée a explosé devant une demeure, tôt dimanche, alors qu'une patrouille conjointe de l'armée et de la police procédait à des fouilles de maison en maison. La déflagration a tué trois policiers et un soldat, a indiqué un policier de la province. Vingt personnes, dont quatre civils, ont également été blessés.

La police a aussi rapporté qu'un policier avait été abattu dans sa voiture au centre-ville de Mossoul par des insurgés armés. Les autorités ont également dit avoir retrouvé un corps sans vie dans le Tigre, ajoutant que la victime avait les poignets attachés derrière son dos. Mossoul, qui se trouve à environ 360 kilomètres au nord-ouest de Bagdad, est un bastion des militants sunnites.

Dans la province d'Anbar, à l'ouest du pays, trois soldats ont été tués et cinq autres blessés dans deux attaques distinctes. Des engins explosifs placés en bordure de route sont à l'origine de ces incidents, ont mentionné des représentants de la police et de l'armée. La province est le berceau de l'insurrection sunnite que dirige le groupe al-Qaïda en Irak.

Deux porte-paroles d'hôpitaux ont confirmé le bilan des victimes.

La récente flambée de violences communautaires, avec de nombreuses manifestations sunnites ces derniers mois contre le gouvernement à majorité chiite, fait craindre à plusieurs que le pays ne sombre à nouveau dans un cycle d'assassinats sectaires.

PLUS:pc