NOUVELLES

Ligue des Champions: l'ambiance monte en Allemagne malgré la crainte d'un attentat

25/05/2013 04:18 EDT | Actualisé 25/07/2013 05:12 EDT
AFP

BERLIN - L'ambiance était déjà chaude en Allemagne au début de la finale de la Ligue des champions opposant le Bayern Munich et le Borussia Dortmund, au stade de Wembley à Londres, la fête étant cependant gâchée à Berlin par une pluie torrentielle.

A Munich, l'Allianz Arena où était organisée une retransmission gratuite du match était quasi-plein: près de 44 000 supporteurs avaient pris place en tribune tandis que la "Theresienwiese", où est organisée chaque année la traditionnelle fête de la bière, avait également été prise d'assaut, fans du Bayern ainsi que quelques exilés de Dortmund faisant déjà la fête ensemble, en trinquant à cette finale 100% germanique à Wembley.

Du côté de Dortmund, la température est également montée depuis le début de l'après-midi. La "Friedenplatz", place principale de la ville, comptait déjà aux alentours de 19h00 locales quelque 12 000 spectateurs en jaune et noir, les couleurs du Borussia, venus regarder le match sur écran géant tandis que 18 000 autres avaient pris place dans les "halles de Westphalie", un complexe accueillant les grands évènements, aux abords du stade de Dortmund.

Seule la capitale faisait exception à cette ambiance de liesse, une pluie continue ayant sapé l'enthousiasme des centaines de milliers de supporteurs attendus devant les cinq écrans géants disposés sur la rue du 17 juin, immense artère au sein du parc du Tiergarten.

Peu avant 20h00 locales, quelques centaines de spectateurs seulement se trouvaient aux abords de la porte de Brandebourg, se protégeant de la pluie, sous les auvents des baraques à frites et autres stands de bière, en écoutant un groupe chanter "we are the champions", devant un parterre de parapluies.

Risque d'attentat?

Les autorités allemandes craignent le risque d'attentat lors des retransmissions publiques de la finale de la Ligue des champions de football qui oppose deux clubs allemands samedi, affirme l'édition en ligne du magazine Spiegel.

Mais le ministre de l'Intérieur, Hans-Peter Friedrich, a assuré qu'il n'y avait pas d'indices concrets concernant un éventuel projet d'attentat. "Il n'y a pas actuellement de projets d'attaques ou de cibles d'attaques en Allemagne", a-t-il assuré, cité par un porte-parole.

"Pour autant qu'il existe des indices concernant des personnes qui peuvent être considérées comme dangereuses, ces indices seront toujours pris très au sérieux", a-t-il ajouté.

"L'Allemagne est depuis longtemps dans le collimateur du terrorisme international", a-t-il encore souligné.

L'hebdomadaire, qui ne cite pas ses sources, souligne de son côté que la police criminelle allemande (BKA) dispose d'"un indice à prendre au sérieux" sur un possible projet d'attentat en Allemagne.

Vendredi, au cours d'une réunion confidentielle, le président du BKA, Jörg Ziercke, a informé les ministres régionaux de l'Intérieur sur un possible attentat terroriste en Allemagne, ajoute der Spiegel.

Plusieurs suspects islamistes prépareraient un attentat à la bombe. Seraient visées les diverses retransmissions publiques sur écran géant prévues dans toute l'Allemagne à l'occasion de la finale de la compétition européenne, selon la même source.

Les mesures de sécurité doivent par conséquent être renforcées notamment à Berlin où la finale opposant le Bayern Munich à Dortmund, au stade de Wembley à Londres, sera retransmise au pied de la Porte de Brandebourg. Dans un pays où le football est le sport roi, les organisateurs de la retransmission berlinoise attendent jusqu'à 200 000 personnes.

L'Allemagne est régulièrement citée comme cible possible d'attentats commis par des extrémistes islamistes notamment en raison de son engagement armé en Afghanistan.