POLITIQUE

L'UPAC songe à s'établir sur la Rive-Sud

25/05/2013 06:21 EDT | Actualisé 25/07/2013 05:12 EDT
PC

L'Unité permanente anticorruption (UPAC) pourrait bien s'implanter de façon permanente sur la Rive-Sud de Montréal.

Radio-Canada a en effet appris que l'organisme étudie la possibilité d'établir son quartier général dans une ville de ce territoire.

L'UPAC souhaite ainsi regrouper l'ensemble de ses activités sous un même toit.

Le ministère de la Sécurité publique du Québec confirme l'information sans toutefois préciser le coût du projet ni quand il pourrait voir le jour.

Deux ans d'existence

L'Unité permanente anticorruption a été créée le 18 février 2011 en réponse aux allégations de pratiques douteuses relativement à l'octroi de contrats de travaux publics, de services ou d'approvisionnement des organismes publics. Depuis, des dizaines d'opérations, de perquisitions et d'arrestations ont été effectuées, essentiellement dans le Grand Montréal (voir plus bas).

Sur son site web, l'UPAC se décrit comme « une organisation qui, sous la responsabilité du commissaire à la lutte contre la corruption, coordonne et dirige les forces et expertises en place au sein du gouvernement pour lutter ensemble contre la corruption ». Elle est dirigée par Robert Lafrenière, un ancien sous-ministre au ministère de la Justice.

Près de 200 personnes travailleraient en son sein.

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques frappes de l'UPAC