NOUVELLES

Wall Street finit quasi stable une séance volatile avant un long week-end

24/05/2013 04:43 EDT | Actualisé 24/07/2013 05:12 EDT

Wall Street a fini vendredi proche de l'équilibre une séance marquée par une volatilité croissante avant un long week-end aux Etats-Unis, sur fond d'incertitudes sur la politique monétaire américaine: le Dow Jones a pris 0,06%, le Nasdaq restant quasi stable.

Selon les résultats définitifs à la clôture, le Dow Jones Industrial Average a avancé de 8,60 points à 15.303,10 points et le Nasdaq, à dominante technologique, a lâché 0,28 point à 3.459,14 points.

Le Standard & Poor's 500 a lui reculé de 0,06% (-0,91 point) à 1.649,60 points.

Comme la veille, la place financière new-yorkaise est parvenue à rebondir après un départ de séance en nette baisse, sans toutefois se hisser durablement en territoire positif.

"Il semble que ce soit de plus en plus fréquent à Wall Street depuis le début de l'année: chaque baisse devient une occasion pour les opérateurs d'acheter à un meilleur prix, et d'arriver sur le marché", a commenté Michael James, de Wedbush Securities.

Loin d'attribuer ce regain d'appétit à un bon indicateur, avec un rebond net et supérieur aux attentes des commandes de biens durables en avril aux Etats-Unis, il s'agit, selon le stratège, d'une remontée technique se basant sur un optimisme persistant des courtiers.

"Certains investisseurs n'ont toujours pas réussi à rejoindre le marché, et chaque baisse devient une occasion de le faire", a-t-il expliqué.

D'autre part, les opérateurs lisaient ces bonnes nouvelles en cherchant à anticiper leurs retombées sur la politique monétaire américaine, dont ils attendaient un changement de cap dans les prochains mois.

En effet, le patron de la Fed Ben Bernanke a indiqué mercredi que si l'institution voulait éviter un tour de vis "prématuré", il a aussi précisé qu'elle se tenait prête à ralentir les injections de liquidités dans l'économie si la croissance se raffermissait.

"La Bourse est assez volatile depuis, car elle essaie de saisir ce que cela signifie", a résumé Art Hogan, de Lazard Capital Markets.

L'essor de Wall Street à des niveaux historiques ces derniers temps doit en effet beaucoup aux mesures de soutien exceptionnelles à l'économie mises en place par la Réserve fédérale.

Les opérateurs sont restés par ailleurs sur la défensive alors que commençait vendredi soir un long week-end aux Etats-Unis, les marchés financiers restant fermés lundi dans le pays.

Et, en raison de départs anticipés des opérateurs en congés vendredi, les volumes d'échanges sont restés particulièrement bas, ce qui a rendu la cotation plus volatile.

Le marché obligataire a progressé. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a reculé à 2,011% contre 2,023% jeudi, et celui à 30 ans 3,175% contre 3,197%.

ppa/jt/are

PLUS:afp