NOUVELLES

Les attentes chez McLaren étaient trop élevées, reconnaît Martin Whitmarsh

24/05/2013 12:15 EDT | Actualisé 24/07/2013 05:12 EDT

MONACO, Monaco - Le directeur de l'équipe McLaren, Martin Whitmarsh, croit que les attentes au sein de l'équipe étaient trop élevées après qu'elle eut remporté les deux dernières courses de la saison 2012, et il a déclaré vendredi que les pilotes Jenson Button et Sergio Perez avaient raison d'être déçus.

La voiture MP4-28 s'est avérée trop lente et le partenariat prometteur entre Button et Perez n'a pas encore porté fruits. Les résultats ont été maigres: aucun podium, aucune position sur la grille de départ supérieure à la septième et jamais mieux que la cinquième place en course — soit Button en Chine.

«Passer de héros à zéro arrive très rapidement dans ce domaine. Il n'y a pas si longtemps, nous avions la voiture la plus rapide et maintenant, ce n'est pas le cas, a noté Whitmarsh. C'est dur et croyez-moi, nous nous en voulons.»

McLaren a terminé troisième au classement du championnat des constructeurs, l'an dernier, mais languit en sixième place à l'heure actuelle, à plus de 100 points de Red Bull. L'écurie britannique a travaillé fort pour apporter des améliorations à ses voitures à Barcelone, il y a deux semaines, mais l'effet n'a pas été notable puisque Button a fini huitième et Perez, neuvième.

«Avec le recul, il est clair que nous étions trop ambitieux l'an dernier. Nous avions une voiture compétitive et pris des décisions afin d'apporter des changements très importants en espérant faire un très grand pas en avant, a affirmé Whitmarsh. Nous aurions dû simplement peaufiner ce qui était déjà une voiture compétitive. Nous ne l'avons pas fait et nous en payons le prix.»

Considéré comme un des pilotes les plus rapides en F1, Perez a remplacé Lewis Hamilton quand celui-ci s'est joint à Mercedes. Le Mexicain de 23 ans a cependant eu de la difficulté à récolter des points jusqu'ici, son meilleur résultat s'avérant une sixième place au Grand Prix de Bahreïn. Il est 11e au classement des pilotes.

«Nous voulions qu'il s'amène dans un contexte compétitif, alors il a le droit (d'être déçu), a noté Whitmarsh. Nous sommes enchantés par son travail. Si nous lui donnons une voiture qui est suffisamment bonne, il remportera des courses.»

Button a remporté trois épreuves l'an dernier, dont la dernière de l'année, et il a fini cinquième au classement des pilotes. Il est actuellement 10e avec une maigre récolte de 17 points.

«Nous pensions tous qu'il aurait rivalisé... et c'est admirable de sa part qu'il ait gardé sa déception pour lui-même», a affirmé Whitmarsh.

Button a vu des signes d'amélioration depuis Barcelone, mais il accepte le fait qu'il reste beaucoup de travail à faire avant que sa voiture ne redevienne compétitive. Il ne s'attend pas à obtenir une bonne place sur la grille de départ en vue de la course de dimanche.

«Nous avons un nouvel aileron avant et quelques autres choses, mais nous n'avons pas gagné une demi-seconde, a-t-il indiqué. Le problème, c'est que nous devons bien faire en qualification et c'est notre faiblesse en ce moment. Nous sommes incapable d'obtenir la bonne température dans les pneus.»

Un nouveau partenariat avec Honda, qui commencera en 2015, rend toutefois Whitmarsh optimiste pour l'avenir. L'entreprise japonaise reviendra en F1 en tant que fournisseur de moteurs pour McLaren, redonnant vie à une relation qui a été fructueuse par le passé.

«Les équipes ont des hauts et des bas. Nous sommes une équipe qui mise sur le long terme, a dit Whitmarsh. Nous avons un bon budget et nous avons un excellent nouveau partenaire.»

Le partenariat McLaren-Honda a permis à l'écurie de décrocher quatre championnats des pilotes et des constructeurs d'affilée entre 1988 et 1991.

«Le but est très clair: gagner régulièrement ensemble, a dit Whitmarsh. Honda sera impliqué pour une très longue période.»

PLUS:pc