NOUVELLES

Canada: le maire de Toronto nie avoir fumé du crack

24/05/2013 04:28 EDT | Actualisé 24/07/2013 05:12 EDT

Le maire de Toronto Rob Ford a nié vendredi avoir fumé du crack, après les allégations d'un journal local dont deux reporters affirment avoir vu une vidéo qui le montre fumant apparemment une pipe utilisée pour cette drogue puissante dérivée de la cocaïne.

"Je ne prends pas de crack et je ne suis pas drogué au crack", a affirmé M. Ford lors d'une brève déclaration à la presse.

"Quant à la vidéo, je ne peux pas commenter une vidéo que je n'ai jamais vue ou qui n'existe pas", a ajouté le maire de la plus grande ville canadienne, affirmant qu'il avait été "jugé par les médias sans aucune preuve".

M. Ford, 43 ans, a expliqué que c'était sur le conseil de son avocat qu'il avait gardé le silence pendant une semaine, sans répondre aux allégations du quotidien Toronto Star.

"Cette semaine n'a pas été facile et elle a frappé durement ma famille, mes amis, et les habitants de Toronto", a-t-il expliqué, avant de remercier ceux qui lui avaient témoigné leur soutien.

Vendredi, des élus municipaux de son entourage immédiat lui ont demandé de s'expliquer publiquement, son long silence apparaissant de plus en plus comme une admission implicite, même si M. Ford avait dans un premier temps qualifié les accusations de "ridicules" et "absolument fausses".

Les reporters de Toronto Star avaient affirmé avoir visionné une vidéo montrant M. Ford en train de tirer sur une pipe à crack, en compagnie de personnes identifiées comme des trafiquants de drogue.

Le contenu de cette vidéo a aussi été évoqué par le site américain Gawker, dont le rédacteur en chef John Cook a affirmé avoir regardé aussi cette vidéo.

M. Cook avait lancé une collecte de fonds pour acheter la vidéo, dont ses interlocuteurs avaient fixé le prix à 200.000 dollars, mais il a par la suite perdu tout contact avec eux.

Commentant la déclaration du maire, M. Cook a relevé que ce dernier n'avait pas exclu totalement l'existence de la vidéo et avait évité de dire qu'il n'avait "jamais" pris de la cocaïne.

jl/are

PLUS:afp