NOUVELLES

Bowie Young et Cavalleri jouent 39 et se hissent en tête du tournoi aux Bahamas

24/05/2013 06:31 EDT | Actualisé 24/07/2013 05:12 EDT

PARADISE ISLAND, Bahamas - Heather Bowie Young a calé cinq oiselets consécutifs en dépit du fait qu'elle se soit passablement promenée sur le terrain de golf, vendredi, à la Classique LPGA des Bahamas, et elle a été accompagnée en tête par l'Italienne Silvia Cavalleri.

Cette dernière frappait si bien la balle vendredi qu'elle aurait souhaité que la ronde soit plus longue que seulement 12 trous.

Bowie Young et Cavalleri étaient à égalité à moins-6 après avoir joué 39 au Ocean Club. Elles ont ainsi pris les commandes au milieu d'une longue et étrange première ronde qui n'a pu être complétée en raison d'une interruption de près de trois heures. La Colombienne Mariajo Uribe était aussi en tête à moins-6, mais elle n'a disputé que six trous.

Vingt-sept golfeuses n'ont pu boucler leur ronde. La journée s'est terminée alors que Na Yeon Choi augmentait la cadence vers le dernier trou, dans l'espoir qu'elle puisse effectuer son coup de départ avant que la sirène annonçant la fin des hostilités en raison de la noirceur ne se fasse entendre.

Maude-Aimée Leblanc, de Sherbrooke, faisait partie de ce groupe, et elle est à moins-4 après neuf trous. Leblanc s'est notamment illustrée en réussissant un trou d'un coup au 12e trou, une normale-3.

Anna Nordqvist a calé trois oiselets consécutifs tôt dans la ronde et l'a couronnée avec un dernier oiselet pour une ronde de 40, à égalité avec Lisa McCloskey, Paola Moreno et Austin Ernst. Une demi-douzaine de golfeuses ont joué 41, dont Suzann Pettersen, Brittany Lang et l'Ontarienne Alena Sharp.

Stephanie Sherlock, de Barrie, en Ontario, s'est contentée de la normale (45), tandis que la Québécoise Sara-Maude Juneau, de Fossambault-sur-le-lac, a suivi un coup derrière. Rebecca Lee-Bentham, de Toronto, a joué 47, tandis que Kim Sue, de Langley, en Colombie-Britannique, a bouclé une ronde de 48. Leur compatriote Lorie Kane, de Charlottetown, a abouti à l'avant-dernier rang en jouant 50.

D'importantes précipitations plus tôt cette semaine ont laissé une bonne partie du parcours submergée. Le circuit de la LPGA a décidé d'utiliser les trous qui étaient disponibles — deux d'entre eux ont été convertis en normale-3 — pour présenter trois rondes de 12 trous, dans ce tournoi qui en est à sa première année d'existence.

Sur le circuit de la LPGA, 36 trous doivent être complétés pour que le tournoi compte. Même si le parcours a été raccourci, cet objectif semblait être en péril après qu'un impressionnant nuage noir se soit placé au-dessus du parcours et que le tonnerre se soit mis à gronder, entraînant une interruption.

Le dernier groupe à pris le départ vers 18h30.

Le commissaire de la LPGA Mike Whan tente d'éviter de présenter une ronde lundi parce que plusieurs golfeuses doivent participer au tournoi de qualifications en prévision de l'Omnium féminin des États-Unis, tôt la semaine prochaine.

PLUS:pc