NOUVELLES

USA: les pluies compliquent le nettoyage des zones dévastées par la tornade

23/05/2013 11:17 EDT | Actualisé 23/07/2013 05:12 EDT

Des pluies torrentielles s'abattaient jeudi sur la ville de Moore, dans l'Oklahoma (sud des Etats-Unis), rendant plus difficiles encore les opérations de déblayage des débris laissés par la tornade de lundi qui a tué 24 personnes et détruit 2.400 habitations.

Les pluies devaient tomber toute la journée sur cette banlieue d'Oklahoma City, partiellement détruite par le violent tourbillon, détrempant des quartiers en ruines que leurs habitants ont été autorisés à rejoindre la veille pour récupérer quelques affaires.

Les services de météo locaux multipliaient jeudi matin les messages de recommandations sur les risques d'inondations-éclairs. Et la montée des eaux dans certaines rues ralentissait la progression des véhicules de nettoyage et le travail des assureurs venus évaluer les dégâts.

Le Sénat de l'Oklahoma a d'ors et déjà voté l'allocation de 45 millions de dollars d'aide. Mais les coûts des dommages pourraient atteindre jusqu'à 2 milliards de dollars, soit le double de ceux de la tornade meurtriède de 1999, a indiqué sur CNN John Doak, directeur du département des assurances de l'Etat. Il dit avoir déjà reçu 4.000 déclarations de sinistre.

Les vents, qui ont atteint plus de 320 km/h, ont mis à terre 2.400 habitations et endommagé encore davantage de logements, affectant 10.000 personnes sur une ville de 56.000 habitants.

Près de 75% des tornades dans le monde se produisent aux Etats-Unis et plus particulièrement dans l'Etat de l'Oklahoma situé dans le "couloir des tornades", que sont les grandes plaines du centre du pays.

Le décompte officiel des victimes a été arrêté jeudi. La dépression géante a fait 24 morts, dont 8 enfants et deux bébés. La tornade a aussi fait 353 blessés, a indiqué le bureau de la gouverneure de l'Etat, Mary Fallin, qui a précisé que "toutes les personnes portées disparues avaient été localisées".

La ville a commencé à enterrer ses morts. Une cérémonie a eu lieu jeudi matin pour une petite fille de 9 ans prise au piège des décombres de son école avec une autre petite camarade.

Sa nécrologie publiée dans NewsOk, un des quotidiens locaux, raconte que "Tonie" et sa meilleure amie "Emily" "étaient inséparables". "Même jusqu'au dernier moment, elles se sont accrochées l'une à l'autre jusqu'au ciel où elles ne seront plus jamais seules".

Pourtant, aucune loi locale ou au niveau de l'Etat ne rend obligatoire l'installation d'abris fortifiés chez soi, ni même dans les écoles.

Les propriétaires qui optent pour de telles protections doivent faire face à des prix proches des 4.000 dollars pour une installation élémentaire. Seuls 10 à 20% des maisons de la zone dévastée lundi disposaient d'un abri de tempête, selon John Snow, professeur de météorologie à l'Université d'Oklahoma.

Après la tornade fulgurante de 1999, Mel Evridge, maçon à la retraite, s'est installé un abri souterrain fortifié où il s'est réfugié lundi. Contrairement à la plupart des maisons américaines qui sont en bois, Mel Evridge a bâti ses murs, dans les années 70, avec des pierres de la région. Lundi, ils ont résisté aux vents monstrueux.

La ministre à la Sécurité intérieure Janet Napolitano, venue sur place mercredi, a assuré que les secours resteraient "jusqu'à la fin de la reconstruction" des quartiers touchés.

"Les habitants de Moore sont solides", a affirmé la gouverneure sur son site. "La peine que nous ressentons aujourd'hui est indescriptible. Mais nous avons déjà connu la tragédie et nous nous en sommes sortis plus forts en tant que peuple et en tant qu'Etat".

Barack Obama viendra dimanche à Moore pour constater l'étendue des dégâts. Il rencontrera "des familles qui ont été touchées et (remerciera) les membres des services de secours", a précisé la Maison Blanche.

Le même jour une cérémonie religieuse en hommage à toutes les victimes sera organisée dans une des églises de la ville.

bur-rap/are

PLUS:afp