NOUVELLES

Rafael Nadal et Serena Williams, têtes d'affiche incontestées à Roland Garros

23/05/2013 03:20 EDT | Actualisé 23/07/2013 05:12 EDT

PARIS - La domination de Rafael Nadal sur terre battue et l'actuelle séquence de succès de Serena Williams sont peu représentatives, compte tenu des surprises qui se produisent souvent aux Internationaux de tennis de France.

Mais à quelques jours du début du deuxième tournoi du Grand Chelem de l'année, dimanche, il n'y a pas de doute quant à l'identité des favoris.

Nadal est détenteur d'un record de sept titres à Roland Garros. Qui plus est, il frise la perfection depuis qu'il a renoué avec l'action à la suite d'une absence de sept mois en raison d'une blessure au genou gauche. Depuis son retour en février, Nadal montre un dossier de 36-2 et six titres.

«Je savoure chacun des moments de cette séquence de huit participations d'affilée à des finales de tournois. C'est merveilleux, lance Nadal. Il y a quelques mois, ç'aurait été impensable.»

Malgré cela, l'Espagnol ne sera pas établi le favori du tournoi quand on procédera au tirage vendredi.

La raison est que les Internationaux de France ne tiennent compte que du classement mondial, et Nadal a perdu des points de classement pendant son absence.

Il sera donc la quatrième tête de série, la troisième en fait en raison du désistement d'Andy Murray pour des maux de dos.

Nadal a dit accepter la situation, soulignant qu'il aurait pu être la 10e tête de série s'il n'était pas revenu au jeu plus tôt.

Le finaliste à Roland Garros l'an dernier, le Serbe Novak Djokovic, que Nadal a défait, aura le statut de favori et le champion de 17 titres majeurs Roger Federer sera la deuxième tête de série.

Du côté féminin, Williams est sur une lancée de 24 victoires de suite et cinq conquêtes de tournoi. Elle présente une fiche de 67-3 depuis qu'elle s'est inclinée au premier tour à Paris, il y a un an.

Elle a beau compter 15 titres majeurs à son palmarès, les Internationaux de France sont le seul tournoi des quatre qu'elle a gagné moins de quatre fois. Elle n'a triomphé qu'une seule fois à Paris, en 2002.

«Rien n'est jamais parfait et je l'ai appris à la dure l'an dernier, au moment où j'avais le sentiment d'être parfaite, a déclaré Williams. Je suis donc encore dans une zone de danger.»

PLUS:pc