NOUVELLES

Promenade Samuel-de-Champlain : début des audiences publiques du BAPE

23/05/2013 08:35 EDT | Actualisé 23/07/2013 05:12 EDT

Une cinquantaine de citoyens ont participé, mercredi soir, au début de la consultation du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) sur la phase 3 du prolongement de la Promenade Samuel-de-Champlain.

Le ministère de l'Environnement a décidé de tenir ces audiences il y a dix jours après que des citoyens aient manifesté leur désir de s'exprimer dans ce dossier.

Plusieurs personnes s'interrogent entre autres sur les coûts, la possibilité de baignade, la destruction d'une partie du marais Saint-Michel, la trop forte présence de stationnements et le manque de transport en commun dans le secteur.

Ce tronçon de 2,5 kilomètres entre les côtes de Sillery et Gilmour comprendra, entre autres, l'aménagement d'une plage et d'un miroir d'eau. La création d'un nouvel accès au fleuve nécessitera aussi le déplacement de la voie ferrée, le démantèlement d'un tunnel ferroviaire ainsi que l'aménagement d'une piste multifonctionnelle et d'un sentier piétonnier de deux kilomètres.

Lors de cette première soirée des audiences publiques réservée aux questions des citoyens, la présidente de Québec Arbres, Johanne Elsener, s'est inquiétée du manque de « naturel » du projet. « On trouve que le projet d'aménagement va augmenter l'artificialisation des rives alors que la plupart des citoyens qui sont intervenus lors de la période d'information du 9 avril demandaient un aménagement plus naturel. D'avoir un meilleur contact avec la nature » a-t-elle dit.

Jean Cloutier du Parti Vert semblait partager cette préoccupation au sujet de la baignade, notamment. « On aime beaucoup l'aspect naturel à la baie de Beauport alors que là on veut recréer un effet artificiel en ciment. Ce serait le fun de se baigner dans un endroit qui ressemble le plus possible à la nature », a mentionné M. Cloutier.

Des interrogations ont aussi été soulevées au sujet du transport en commun. Le réseau de transport de la Capitale (RTC) a récemment réduit les services des parcours 16 et 1 qui desservent le secteur. Accès Transports viables s'inquiète notamment du manque d'accessibilité du site avec les transports en commun. L'organisme déposera un mémoire lors des audiences pour exprimer sa vision.

Le projet de prolongement de la promenade prévoit d'ailleurs l'ajout de 600 nouvelles places de stationnement pour les automobiles.

Une deuxième consultation aura lieu le 18 juin et les citoyens seront alors invités à venir partager leurs opinions sur le projet. Les citoyens qui souhaitent se faire entendre ont jusqu'au 3 juin pour s'inscrire. La date limite pour déposer leur mémoire est le 14 juin

Le rapport du BAPE sera remis au gouvernement au plus tard le 20 septembre

Les travaux de prolongement de la promenade coûteront 80 millions de dollars. Ils devraient se poursuivre jusqu'en 2015.

PLUS:rc