NOUVELLES

Malgré son accident, Sergio Perez va être combatif au volant à Monaco

23/05/2013 01:05 EDT | Actualisé 23/07/2013 05:12 EDT

MONACO, Monaco - Sergio Perez connaît tous des dangers associés au Grand Prix de Monaco, et pourtant le Mexicain estime que le seul moyen de maîtriser ce circuit fort complexe est de faire preuve de combativité.

Le pilote de 23 ans a subi une commotion cérébrale lors d'un accident survenu en qualifications à Monaco, il y a deux ans, à sa première saison en F1. Et l'an dernier, une de ses roues à l'arrière s'est détachée lorsqu'il a percuté une barrière de sécurité.

Perez a passé deux nuits à l'hôpital après son accident de 2011, mais ça n'a pas refroidi ses ardeurs.

«Oui, j'ai eu un accident important à ma première saison avec Sauber. Mais c'est comme ça à Monaco. Si vous n'allez pas à la limite, vous n'irez nulle part ici, a-t-il dit. Ça peut tourner mal à n'importe quel moment, pour n'importe qui. Il est donc important d'être à la limite, tout le temps, sinon vous ne serez jamais rapide.»

La recherche de vitesse n'a rien donné de concluant chez McLaren jusqu'ici cette année, et le partenariat prometteur entre Perez et le champion du monde de 2009 Jenson Button n'a pas encore porté ses fruits. Jeudi, Perez s'est contenté du neuvième temps de la première séance d'essais et du 12e chrono de la deuxième manche.

Il croit qu'il faudra encore un peu de temps avant que les voitures McLaren deviennent vraiment compétitives.

«Je crois qu'il faudra encore quelques courses avant que le vent tourne en notre faveur. Ce serait bien de réussir à le faire d'ici le Grand Prix de Grande-Bretagne, bien qu'il est difficile de dire si nous serons sur le podium à ce moment-là, a commenté Perez. Pour l'instant, nous avons l'air d'être très loin. Mais McLaren est une excellente équipe qui travaille fort.»

Perez a foulé le podium à trois reprises, la saison dernière, mais il n'a jamais fait mieux que sixième jusqu'ici cette saison — c'était au Grand Prix de Bahreïn. Son meilleur résultat en qualification a été une huitième place, à Barcelone.

Perez devra donc améliorer bien des choses s'il veut accéder au podium à Monaco.

«L'objectif pour nous est de mieux faire ici parce que la qualification est si importante, a-t-il dit. Cette piste exige toutes sortes de choses de la part des pilotes, et vos seules références sont des murs qu'il ne vaut mieux pas toucher. L'expérience aide assurément. Ceci n'est pas un circuit pour les recrues — comme je l'ai appris il y a deux ans.»

PLUS:pc