NOUVELLES

Les Bourses nord-américaines plongent avec la publication de données chinoises

23/05/2013 05:26 EDT | Actualisé 23/07/2013 05:12 EDT

TORONTO - Les places boursières de Toronto et des États-Unis ont clôturé la séance de jeudi sur des reculs, tirées vers le bas par la publication de données témoignant d'une contraction du secteur manufacturier de la Chine.

L'indice composé S&P/TSX a chuté de 94,14 points à 12 658,09 points, tandis que le dollar canadien s'est apprécié de 0,73 cent US à 97,14 cents US.

Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a reculé de 12,67 points à 15 269,93 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a glissé de 4,84 points à 1650,51 points et que l'indice composé du Nasdaq a échappé 3,88 points à 3459,42 points.

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a plongé de 7,3 pour cent, ce qui a été partiellement attribué à une pointe des rendements obligataires du gouvernement japonais. Il s'agit du plus important recul de ce parquet depuis que le Japon a été secoué par un tremblement de terre et un tsunami dévastateurs, il y a plus de deux ans.

De tous les principaux indices boursiers mondiaux, le Nikkei est celui qui a connu la meilleure progression depuis le début de l'année, avec une hausse d'environ 45 pour cent. Il avait touché à des sommets de cinq ans avant sa dégringolade de jeudi.

Les données manufacturières de la Chine, plus faibles que prévu, ont aussi inquiété les marchés en ce qui a trait aux perspectives des matières premières.

Le cours du pétrole brut a reculé de 3 cents US à 94,25 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, ce qui a fait retraiter le secteur torontois de l'énergie de 0,59 pour cent. Le prix du cuivre a cédé 8 cents US à 3,30 $ US la livre, ce qui a contribué au recul de 2,89 pour cent du secteur des métaux de Toronto.

Le secteur aurifère a été le seul à grimper jeudi, avec une hausse de 0,42 pour cent. Le prix du lingot d'or a progressé de 24,30 $ US à 1391,70 $ US l'once à New York.

Les marchés ont par ailleurs limité leurs pertes avec la publication de données positives sur les demandes de prestations d'assurance-emploi au Canada et aux États-Unis.

Statistique Canada a indiqué que le nombre de personnes ayant touché des prestations régulières d'assurance-emploi avait reculé d'un pour cent en mars par rapport au mois précédent, tandis que le nombre de prestataires s'est contracté de 8,1 pour cent par rapport à l'an dernier.

Aux États-Unis, les demandes de prestations d'assurance-emploi ont légèrement reculé la semaine dernière. Le marché américain de l'habitation a aussi montré des signes d'amélioration, le nombre de ventes de maisons neuves ayant atteint en avril son deuxième plus haut niveau depuis l'été 2008, pendant que le prix médian atteignait un nouveau record.

PLUS:pc