NOUVELLES

L'art du lin mis en lumière

23/05/2013 03:53 EDT | Actualisé 22/07/2013 05:12 EDT

La Biennale du lin de Portneuf présente cette année trois expositions collectives mettant en valeur le lin dans tous ses états.

L'événement, qui en est à sa cinquième présentation, vise à mettre en valeur les pratiques reliées au lin sous différents aspects techniques et artistiques. L'art visuel, le textile, l'art paysager sont notamment mis en lumière lors de la Biennale.

Les trois expositions présentées dans le cadre de l'événement sont réunies par le thème de la famille, Esprit de famille, Biens de famille et Traits de famille. Elles regrouperont les œuvres de 31 créateurs majoritairement du Québec, mais aussi du Brésil,  des États-Unis et de France, notamment.

La commissaire Carole Baillargeon est particulièrement fière d'accueillir pour la première fois au Canada le duo Guerra de la Paz qui proposera une oeuvre réalisée à partir de bandelettes de lin. « C'est deux artistes étasuniens d'origine cubaine, des artistes qui sont reconnus internationalement, qui arrivent d'une biennale au Japon. Ils sont toujours partout, ils ont exposé dans les grands musées au Royaume-Uni, en France, en Europe, ils sont dans les collections des grands musées américains, ils travaillent beaucoup et ont accepté l'invitation », souligne-t-elle.

Olivier Bherer-Vidal a pour sa part créé un magazine fanzine portant sur le lin, fait savoir la directrice de la Biennale, Dominique Roy. « Il a fait un recensement de tout ce qu'il a pu trouver à propos du lin et a réparti les faits par thématiques : le lin dans l'utilisation pharmaceutique, les bandages, les huiles, ou par l'usage technique dans les textiles ou les vêtements et il en fait un fanzine », explique Mme Roy.

Des performances et des ateliers de créations sont également offerts au public durant l'événement.

La Biennale du lin de Portneuf se tient du 22 juin au 29 septembre. Les expositions sont présentées à l'église Saint-Joseph et au Moulin de la Chevrotière de Deschambault-Grondines de même qu'à la Caserne du lin de Saint-Léonard.

PLUS:rc