NOUVELLES

USA: le taux de natalité des adolescentes à son plus bas

22/05/2013 08:33 EDT | Actualisé 22/07/2013 05:12 EDT

Le taux de natalité pour les adolescentes américaines était en 2011 à son plus bas mais reste néanmoins toujours un des plus élevés des pays occidentaux, indiquent les chiffres publiés jeudi par le Centre de contrôle et de prévention des maladies (CDC).

En 2011, 330.000 enfants sont nés de mères âgées de 15 à 19 ans, soit un taux de natalité de 31,3 pour 1.000 adolescentes, contre 41,5 en 2007 et 61,8 en 1991, indique le rapport qui parle de "niveau bas record" (record low).

Le taux de natalité chez les adolescentes n'a cessé de chuter depuis 1991 à l'exception des années 2006 et 2007 où il était remonté, précise le CDC.

Les grossesses chez les adolescentes entraînent un risque élevé de naissance prématurée, faible poids à la naissance, mortalité du nourrisson, comparées aux chiffres pour les mères de plus de 20 ans, prévient le CDC qui précise qu'elles coûtent aux pouvoirs publics 10,9 milliards de dollars par an.

En 2011, le taux le plus élevé de grossesses menées à terme concerne les jeunes filles d'origine hispanique (49,4 pour 1.000), dépassant de peu les jeunes femmes noires (47,4) qui avaient toujours auparavant été les plus touchées. Les blanches non-hispaniques enregistrent un taux de 21,8 pour 1.000.

Cette baisse est imputable "à de nombreux facteurs, dont les forts messages de prévention", indique le rapport, citant également une hausse de l'utilisation des contraceptifs dès le premier rapport sexuel.

Le CDC ajoute que ce taux reste "un des plus forts des pays occidentaux".

Une étude datant de 2010 montrait qu'il était de loin le plus élevé, devant la Grande-Bretagne. En 2009, selon les derniers chiffres publiés par les Nations unies, le taux pour le Royaume-Uni était de 25 pour 1.000, il était en 2008 de 10,2 pour 1.000 en France.

ff/bdx/

PLUS:afp