NOUVELLES

Une Pussy Riot entame une grève de la faim

22/05/2013 07:51 EDT | Actualisé 22/07/2013 05:12 EDT

BEREZNIKI, Russie - L'une des membres du groupe punk russe Pussy Riot a annoncé, mercredi, qu'elle entamait une grève de la faim après qu'un juge eut refusé de lui permettre d'assister à une audience sur sa libération conditionnelle.

Maria Alekhina, qui a regardé l'audience par vidéoconférence depuis la colonie pénitentiaire où elle purge sa peine, a ordonné à ses avocats de ne pas participer aux procédures mercredi, soutenant que le tribunal violait ses droits.

Un magistrat de la province de Perm, dans l'Oural, où Mme Alekhina est détenue, a reporté l'audience à jeudi.

La jeune femme et l'une de ses comparses, Nadejda Tolokonnikova, ont écopé de deux ans d'emprisonnement dans des camps pour hooliganisme motivé par la haine religieuse après avoir chanté une «prière punk» contre Vladimir Poutine dans la cathédrale de Moscou en février 2012.

La demande de libération conditionnelle de Mme Tolokonnikova a été rejetée en avril.

Une troisième membre de Pussy Riot, Ekaterina Samoutsevich, a été libérée sur parole l'an dernier.

PLUS:pc