NOUVELLES

Les parents d'enfants prématurés réclament des congés parentaux prolongés

22/05/2013 05:31 EDT | Actualisé 22/07/2013 05:12 EDT

Les parents d'enfants prématurés réclament une prolongation du Régime québécois d'assurance parentale pour tous les nouveau-nés hospitalisés pendant plus de 30 jours.

Ces familles, qui doivent rester au chevet de l'enfant hospitalisé, souvent pendant plusieurs mois, souhaitent bénéficier de plus de temps pour prendre soin de leur bébé, lorsque ce dernier sort de l'hôpital.

La durée d'hospitalisation de ces enfants varie de plusieurs semaines à plusieurs mois.

« On encourage les parents à être au chevet. Ils vont commencer le régime québécois tout de suite et là ça va venir amputer les semaines et les mois à la fin de l'hospitalisation », note la directrice générale de Préma-Québec, Ginette Mantha.

De son côté, Genevière Piuze, néonatalogiste au Centre hospitalier universitaire (CHU), explique que la présence des parents est importante pour le développement de l'enfant, non seulement pendant l'hospitalisation, mais aussi lors du retour à la maison.

« Souvent, ce sont des enfants plus fragiles plus vulnérables. S'ils sont mis trop rapidement en garderie, ils risquent d'attraper des infections. Ils sont plus fragiles, donc ils risquent de retourner à l'hôpital », explique-t-elle.

L'association fait également valoir certaines études qui indiqueraient que la présence des parents au chevet de l'enfant diminuerait le temps d'hospitalisation. Le regroupement estime que l'économie ainsi réalisée pourrait financer les coûts supplémentaires d'un régime d'assurance parentale prolongée.

PLUS:rc