NOUVELLES

Le patron de la Bundesliga en veut à la FIFA d'avoir donné la CM au Qatar

22/05/2013 03:39 EDT | Actualisé 22/07/2013 05:12 EDT

LONDRES - Le patron de la Bundesliga a critiqué la FIFA, mercredi, parce qu'elle a accordé la Coupe du monde de 2022 au Qatar. Selon lui, cette décision n'est «pas bonne pour le football».

À l'occasion d'une allocution à Londres prononcée à l'approche de la finale de la Ligue des Champions qui sera disputée samedi entre les clubs allemands Bayern Munich et Borussia Dortmund, l'administrateur général de la Bundesliga Christian Seifert a déclaré que la tenue du tournoi pendant l'été dans ce pays du désert pourrait mettre en danger la santé des joueurs et des spectateurs.

«La priorité devrait toujours être la santé des joueurs et c'est ce qui me met le plus en colère, à savoir que cette décision a été prise en ignorant probablement la santé des joueurs, en ignorant des aspects très réels du football», a dit Seifert.

«Si vous prenez une décision qui s'éloigne tellement de la perspective du sport et qui s'avère, par exemple, motivée par la politique, alors cette décision n'est pas bonne pour le football. Je ne suis pas certain de la crédibilité de la FIFA.»

La FIFA ne disputera pas la Coupe du monde en hiver, plutôt qu'en été, à moins que le Qatar n'en fasse la demande. Et ce, même si le président de la FIFA Joseph Blatter a affirmé, la semaine dernière, que ce n'est «pas rationnel ni raisonnable» de jouer dans la chaleur de l'été.

Lors de sa mise en candidature, le Qatar avait manifesté son intention de climatiser l'air des stades afin de lutter contre les températures de 50 degrés Celsius. La technologie évoquée ne sera toutefois utilisée que dans les enceintes.

Depuis le vote tenu en 2010, qui a mené à l'octroi du tournoi au Qatar au détriment de l'Australie, du Japon, de la Corée du Sud et des États-Unis, des dirigeants de la FIFA ont publiquement manifesté leurs inquiétudes à propos de la chaleur.

«Nous sommes vraiment contents que la FIFA reconnaisse qu'il fait chaud l'été au Qatar. Ceci est une grande, grande conclusion, a dit Seifert, qui est aussi le vice-président de l'Association de football d'Allemagne. Je suis absolument convaincu qu'il est difficile, voire impossible, de disputer une Coupe du monde l'été au Qatar.

«Peut-être peut-on créer un deuxième ciel artificiel au-dessus du pays ou au-dessus des stades, mais qu'est-ce que cela signifie pour les gens des médias qui devront travailler là-bas, et pour les partisans qui seront là?»

Si le tournoi était déplacé en hiver dans le Golfe, il aurait probablement lieu en janvier ou février 2022. La saison de la Bundesliga devrait donc être scindée en deux, et cela aurait un impact sur le début et la fin des championnats nationaux à travers l'Europe.

«J'ai l'impression que les autres ligues détestent également cette situation, alors qu'une décision a été prise à propos d'un tournoi de quatre semaines qui affectera peut-être trois années de gestion des différentes ligues professionnelles en Europe, a noté Seifert. Cela montre que la FIFA, en tant qu'organisme qui décide ce qui est bon pour le football, ignore complètement ce qui se passe quotidiennement dans ces ligues qui, dans les faits, sont le noyau et le coeur de ce sport — contrairement au tournoi qui a lieu à tous les quatre ans.»

Déplacer la Coupe du monde en hiver pourrait inciter certains à exiger un nouveau scrutin, selon Seifert.

«Je suis absolument certain que si des pays comme l'Angleterre y voient une occasion de demander un nouveau scrutin, ils provoqueront la tenue d'un nouveau scrutin», a-t-il dit.

La Premier League anglaise partage certaines des inquiétudes de Seifert à propos de la tenue d'un tournoi hivernal.

«Nous croyons que déplacer la Coupe du monde en hiver comporte une panoplie de difficultés et n'est pas compatible ni désirable du point de vue de l'Europe», a commenté Dan Johnson, un porte-parole de la Premier League.

PLUS:pc