NOUVELLES

La sous-carte du 8 juin sera relevée... malgré l'absence probable de Bizier

22/05/2013 01:06 EDT | Actualisé 22/07/2013 05:12 EDT

MONTRÉAL - La sous-carte du gala de boxe du 8 juin prochain sera l'une des plus relevées de l'histoire du Groupe Yvon Michel, en dépit du fait que Kevin Bizier risque fort de devoir s'en désister en raison d'une entorse à la cheville subie mardi.

Le combat que Bizier (20-0-0, 14 K.-O.) prévoyait livrer à l'Argentin Carlos Adan Jerez (36-15-3, 17 K.-O.), lors de la soirée qui mettra en vedette Adonis Stevenson et Chad Dawson, pourrait être annulé si un diagnostic plus poussé, qu'on souhaite pouvoir poser d'ici jeudi, confirme la gravité de sa blessure.

Le boxeur de Saint-Émile s'est tordu la cheville lors d'un accident bête, a expliqué l'entraîneur-chef de GYM, Marc Ramsay, lors d'un entretien avec La Presse Canadienne.

«C'était vraiment quelque chose d'anodin, a indiqué Ramsay, mercredi. Il est venu faire l'entraînement en gymnase (mardi après-midi), puis il est retourné chez lui et il s'est tordu la cheville en marchant. Mais il s'est vraiment fait mal — d'ailleurs, pour l'instant on ne peut pas encore exclure la possibilité d'une fracture.»

C'est seulement une fois que l'inflammation sera résorbée — d'ici jeudi, espère-t-on — qu'on pourra déterminer avec certitude dans quel délai Bizier pourra se remettre de sa blessure. Entre-temps, on attendra les résultats de radiographies, qui devraient permettre de préciser s'il s'agit d'une fracture ou d'une hyperextension ligamentaire.

«La guérison pourrait quand même se faire assez rapidement mais pour l'instant, ça semble assez sérieux­, a affirmé Ramsay. Tant qu'il y aura une inflammation, ce sera difficile de juger.»

En attendant, le combat de Bizier ne faisait pas partie de la liste des sept affrontements préliminaires que GYM a annoncés en conférence de presse, mercredi matin, en collaboration avec les promoteurs américains Gary Shaw et 50 Cents.

La sous-carte sera relevée et Yvon Michel avait raison de la qualifier «d'une des plus belles» qu'il lui ait jamais été donné d'organiser.

«Il y a tous les ingrédients pour que ce soit une soirée exceptionnelle, a-t-il noté. On va avoir un combat de championnat du monde (entre Stevenson et Dawson), des vedettes internationales, de beaux espoirs qui vont livrer des combats déterminants pour la suite de leur carrière et des combats locaux.»

La soirée comprendra notamment David Lemieux et Eleider Alvarez, deux boxeurs en pleine ascension de GYM, le Russe Artur Beterbiev, un ancien champion du monde chez les amateurs qui vient de s'installer à Montréal et fera ses débuts chez les professionnels, ainsi que Didier Bence et Eric Barrak, qui s'affronteront dans un combat entre les deux seuls poids lourds québécois encore invaincus.

«Ça fait longtemps que le Québec n'a pas vu un combat de cette envergure entre deux poids lourds d'ici», a noté Barrak, qui a promis un duel «à la Ali-Frazier».

Lemieux (28-2-1, 27 K.-O.), qui a remporté ses trois derniers combats par mise hors de combat après deux surprenantes défaites, affrontera le Polonais Robert Swierzbinski (11-1-0, 3 K.-O.). Ce dernier, dont la seule défaite a été subie par décision, en sera à son premier combat à l'extérieur de la Pologne.

«Je n'ai pas eu de combat depuis décembre dernier en raison de ma blessure à la main droite, mais je n'ai jamais arrêté de m'entraîner, a indiqué Lemieux. J'ai continué d'aller au gym tout en soignant ma main afin de pouvoir revenir à ma meilleure forme le plus vite possible.»

Alvarez (12-0-0, 8 K.-O.) se mesurera à l'Américain Allan Green (32-4-0, 22 K.-O.), qui a participé au tournoi Super Six et en sera à sa troisième présence au Québec, où il a battu Renan St-Juste et Sébastien Demers par le passé.

«Je suis content d'affronter un aussi bon boxeur. Sauf qu'il va avoir une deuxième mauvaise expérience avec un Colombien», a affirmé Alvarez, en faisant allusion à la défaite par décision que Green a subie face à Edison Miranda en 2007.

Beterbiev fera face à l'Américain Christian Cruz (12-14-1, 10 K.-O.), qui n'a pas signé de victoire depuis 2005, mais dont les cinq derniers adversaires affichent un dossier combiné de 78-1.

La demi-finale mettra aux prises l'Américain d'origine cubaine Yuriorkis Gamboa (22-0-0, 16 K.O.), un protégé de 50 Cents qui a déjà été champion du monde et est considéré comme l'un des 20 meilleurs boxeurs livre pour livre de la planète, et le Colombien Darley Perez (28-0-0, 19 K.-O.), un membre de l'équipe de Shaw.

Il y aura aussi un combat impliquant le Portoricain Jose Pedraza (12-0-0, 8 K.-O.), un boxeur de Gary Shaw qui affrontera un adversaire à déterminer en accord avec le réseau HBO, ainsi qu'un duel à saveur locale — et plutôt équilibré — entre Sébastien Bouchard (6-0-0, 2 K.-O.) et Francesco Cotroni (7-1-0, 4 K.-O.).

PLUS:pc