Une militante des Femen a fait irruption dans Notre-Dame de Paris mercredi 22 mai, au lendemain du suicide de Dominique Venner, figure de l'extrême-droite, dans la cathédrale.

Un pistolet dans la bouche, la jeune femme a dévoilé le message "May fascism rest in hell" ("Puisse le fascisme reposer en enfer") peint sur son torse. L'action a été revendiquée par l’organisation féministe sur son compte Twitter et sur Facebook. Elle a été interpellée par la police sur le parvis de la cathédrale et conduite au commissariat, indique Metro.

Sur Facebook, l'organisation écrit : "FEMEN a appelé à la mort du fascisme à l’endroit même où l’activiste d’extrême droite Dominique Venner s’est suicidé hier après-midi. Notre activiste a été arrêtée par la police".

En février dernier, des militantes Femen avaient mené une opération coup de poing pour "fêter la démission du pape".

Egalement sur Le HuffPost:

Loading Slideshow...
  • 1791: Olympe de Gouge et la Déclaration des droits des femmes

    Olympe de Gouges, femme de lettres et révolutionnaire, rédige une "Déclaration de la Femme et de la Citoyenne" et fonde le club des "Tricoteuses" qui rassemble les femmes qui assistent aux débats parlementaires.

  • Les suffragettes: "la femme est la prolétaire de l'homme"

  • Les femmes dans la Libération

  • 1949: Simone de Beauvoir et le "Deuxième sexe"

  • Années 70: les femmes et le travail

  • 1971: le MLF pour la liberté sexuelle

  • 1974: Simone Veil et l'interruption volontaire de grossesse (IVG)

  • 2003: le féminisme des "Ni putes ni soumises"

  • 2012: le "sextrémisme" des Femen fait débat

    Venues d'Ukraine, ces "terroristes pacifiques" aux seins nus interpellent les pouvoirs publics, souvent de manière musclée, contre l'homophobie, le racisme et le machisme. Un mouvement dont les méthodes radicales divisent.