NOUVELLES

Baisse marquée dans le marché de l'habitation au Canada

22/05/2013 06:07 EDT | Actualisé 22/07/2013 05:12 EDT

Le secteur de l'habitation montre des signes inquiétants de ralentissement, selon l'Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités.

Ce secteur a connu une baisse marquée, et ce, tant du côté des ventes que de la construction d'habitations, rapporte cette association dans son rapport du printemps 2013. Le ralentissement, qui a commencé à se manifester au début de l'automne dernier, n'est pas à proprement parler un effondrement du marché, selon l'analyse de l'Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités.

Selon Jim Murphy, qui dirige cette association, les décideurs politiques doivent renoncer à leur intention de resserrer les critères d'emprunt hypothécaire et, au contraire, instaurer des mesures pour venir en aide aux premiers acheteurs.

Pour Jim Murphy, la situation actuelle nuit à la croissance de l'économie et pourrait mettre en péril jusqu'à 150 000 emplois dans les années à venir.

M. Murphy rappelle que les analystes avaient espéré un redressement du marché de l'habitation au printemps. Mais, force est de constater que ce redressement ne s'est pas produit, affirme-t-il en substance.

Selon les prévisions de l'Association canadienne des conseillers hypothécaires accrédités, la construction d'habitations à la grandeur du pays baissera à environ 150 000 unités annuellement, soit environ 25 à 30 % de moins que la moyenne des 205 000 enregistrée en 2011-2012. Dans les zones urbaines du Québec, par exemple, il y aura 15 000 mises en chantier et 20 000 emplois en moins d'ici juillet 2015, en vertu de ces prévisions.

PLUS:rc