NOUVELLES

Affaire du fisc américain: une responsable refuse de témoigner au Congrès

22/05/2013 11:18 EDT | Actualisé 22/07/2013 05:12 EDT

L'une des responsables du fisc américain au coeur de la controverse sur le ciblage de groupes conservateurs a refusé de témoigner lors de son audition devant la Chambre des représentants mercredi.

Lois Lerner, directrice du service chargé des associations à but non lucratif au sein de l'IRS (Internal Revenue Service), a fait jouer le cinquième amendement de la Constitution américaine, qui garantit à tout citoyen le droit de ne pas témoigner contre soi-même.

Elle a seulement lu une brève déclaration pour s'exonérer de tout délit.

"Je n'ai rien fait de mal", a-t-elle déclaré. "Je n'ai enfreint aucune loi. Je n'ai enfreint aucun règlement de l'IRS ni d'autres règlements, et je n'ai donné aucune fausse information à cette commission ou à une autre".

Mme Lerner a ensuite quitté la salle.

La veille, l'ancien dirigeant de l'IRS, Douglas Shulman, avait condamné les comportements des agents du fisc lors d'une autre audition devant le Sénat.

L'IRS a reconnu le 10 mai que les demandes de régime fiscal de non imposition émanant de groupes conservateurs, comme la mouvance d'ultra-droite du "Tea Party", avaient fait l'objet d'un traitement administratif "inapproprié", très long et très approfondi, alors que les groupes de gauche n'avaient pas été soumis au même examen.

L'affaire a déclenché une tempête politique, les républicains y voyant des tentatives d'intimidation de la part de l'administration du président démocrate Barack Obama. La Maison Blanche a affirmé qu'elle ignorait tout de ce ciblage et rappelé que l'IRS était une agence indépendante.

mlm/ico/sam

PLUS:afp