NOUVELLES

Victoire pour le PDG de JPMorgan Chase, qui sauve sa double casquette

21/05/2013 03:33 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT
Getty Images
Jamie Dimon, chairman of the board, president and CEO of JPMorgan Chase & Co. testifies before a US Senate Banking Committee full committee hearing on 'A Breakdown in Risk Management: What Went Wrong at JPMorgan Chase?' on June 13, 2012 on Capitol Hill in Washington, DC. AFP PHOTO/Karen BLEIER (Photo credit should read KAREN BLEIER/AFP/GettyImages)

Le PDG de la banque JPMorgan Chase, Jamie Dimon, a remporté une victoire mardi lors de l'assemblée générale de son groupe, où il a réussi à conserver son titre en dépit de demandes d'actionnaires pour séparer ses fonctions de président et de directeur général.

La proposition visant à scinder ces postes n'a reçu que 32,2% des suffrages des actionnaires réunis à Tampa en Floride (sud-est), moins que les 40% récoltés par une proposition similaire l'an dernier.

"Nous apprécions le soutien des actionnaires", "nous prenons le retour des actionnaires très au sérieux", a commenté M. Dimon dans un communiqué publié à l'issue de la réunion.

Le vote de mardi est une victoire pour lui, constate Erik Oja, analyste de S&P Capital IQ. "Nous préférons quand les postes de président du CA et de directeur général sont séparés, c'est un gage de meilleure gouvernance, mais il y avait des informations non confirmées selon lesquelles M. Dimon aurait quitté JPMorgan Chase s'il avait perdu la fonction de président", argumente-t-il.

"On préfère garder Jamie Dimon car on ne sait pas qui lui succèdera", ajoute-t-il, tout en reconnaissant que l'absence d'un plan de succession clair est aussi un problème de gouvernance.

Le patron de la banque "voit probablement ce vote comme une grande victoire, il avait un air de chat qui vient de gober un canari", relate à l'AFP Lisa Lindsey, représentante du fonds de pension de fonctionnaires AFSCME, l'un des principaux artisans de la proposition de scission des fonctions de M. Dimon.

Elle juge le rejet de cette proposition "malheureux" mais estime que c'est "bien pour les actionnaires qu'elle ait reçu autant d'attention".

Lors de l'assemblée, qui a duré un peu moins de deux heures, les actionnaires ont fait une litanie de critiques envers la gestion par les dirigeants de la banque de l'affaire de la "baleine de Londres", surnom d'un ex-trader de la banque, le français Bruno Iksil, qui s'était fait remarquer par ses énormes paris risqués dans les dérivés d'obligations d'Etats européens.

Avec l'aggravation de la crise européenne, ces paris ont occasionné des pertes de plus de 6 milliards de dollars, même si la première banque américaine en termes d'actifs a réussi malgré tout à dégager un bénéfice annuel record de 21 milliards de dollars l'an dernier.

Lisa Lindsey a notamment affirmé que séparer ces fonctions "éliminerait les conflits d'intérêts créés lorsque le directeur général est également son propre patron", entre autres arguments.

Le principal administrateur indépendant, l'ex-PDG d'ExxonMobil Lee Raymond, a de son côté défendu la structure du CA, assurant que ses membres n'étaient pas "parvenus à leur poste en faisant tapisserie".

A son propre égard, l'ex-patron du premier groupe pétrolier américain a ironisé sur ceux qui mettent en doute sa capacité à tenir tête à Jamie Dimon: en 50 ans de carrière, "c'est la première fois qu'on m'accuse de ne pas être assez dur".

M. Raymond a voulu rassurer les actionnaires mécontents en promettant que le groupe faisait "attention à ce que nous avons entendu" et qu'il fallait "donner un peu de temps (au CA) pour digérer cette réunion et réfléchir à sa structure".

Pour Mme Lindsey, qui compte initier "une discussion avec les administrateurs indépendants", "les changements doivent survenir rapidement, en termes de semaines et non d'années".

Les 11 administrateurs du groupe ont tous été reconduits, même si trois d'entre eux l'ont été seulement avec une faible marge, ce qui pourrait compromettre leur avenir.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le salaire des PDG des grandes banques canadiennes en 2012