NOUVELLES

USA: après la tornade, encore "quelques personnes" portées manquantes (police)

21/05/2013 02:35 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT

Les recherches se poursuivaient mardi après la tornade qui a ravagé Moore, une ville de la banlieue d'Oklahoma City, où "quelques personnes" étaient encore portées manquantes, a déclaré le chef de la police de la capitale de l'Oklahoma, dans le sud des Etats-Unis.

"A l'heure actuelle, nous avons la confirmation de 24 morts. Cela pourrait monter. La nuit dernière, environ 48 personnes étaient portées disparues. Parmi elles, toutes ont été retrouvées sauf quelques-unes, à Moore, que (les secouristes) cherchent toujours à localiser", a déclaré Bill Citty lors d'une conférence de presse.

"Nous allons continuer à chercher jusqu'à ce que nous ayons retrouvé tout le monde", a assuré de son côté Craig Fugate, un responsable de l'agence fédérale de gestion des crises (Fema).

Mardi en milieu de journée, le bilan du passage dévastateur de l'ouragan était de 24 morts, dont 9 enfants. Quelque 237 personnes ont également été blessées, a précisé lors de la même conférence de presse Mary Fallin, gouverneur de l'Etat.

Cette dernière a toutefois souligné que le nombre précis des morts dus à cette tornade n'était pas encore connu: "Nous savons que des corps ont été amenés auprès des services du médecin légiste mais nous avons aussi entendu qu'il pourrait y avoir des corps qui ont été emportés vers des funérariums locaux", a-t-elle expliqué.

De nombreux habitants de la zone étaient encore privés d'électricité et d'eau mardi en début d'après-midi, a ajouté Mme Fallin, évoquant aussi les difficultés rencontrées pour utiliser les réseaux de téléphonie mobile.

"J'ai parcouru la zone ce matin", a déclaré le maire d'Oklahoma City, Mick Cornett: "L'impression qu'on en retire, c'est que personne ne pouvait survivre à ça...".

"Et pourtant, on sait que certains l'ont fait", a-t-il poursuivi: "On sait que des gens ont rampé sous les décombres --et on parle là de débris sur une hauteur de plus d'un mètre partout où votre regard peut porter. Des voitures ont été retournées, des livres d'écoles, des jouets..., l'écorce des arbres a été arrachée".

"C'était la mère de toutes les tempêtes", a conclu M. Cornett.

bur-mdm/lb

PLUS:afp