NOUVELLES

Tunisie: décès d'un malade atteint du coronavirus proche du SRAS

21/05/2013 08:28 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT
AP
This undated image released by the British Health Protection Agency shows an electron microscope image of a coronavirus, part of a family of viruses that cause ailments including the common cold and SARS, which was first identified last year in the Middle East. British officials say a mysterious virus related to SARS may have spread between humans, as they confirmed the 11th case worldwide of the new coronavirus in a patient who they say probably caught it from a family member. Officials at the World Health Organization said the new virus has probably already spread between humans in some instances. (AP Photo/Health Protection Agency)

TUNIS (AFP) - Un malade venant d'Arabie Saoudite atteint du coronavirus proche du SRAS est décédé en Tunisie, a-t-on appris mardi auprès de l'Observatoire national des maladies nouvelles et émergentes.

"C'est le premier cas en Tunisie, et il est décédé le 10 mai", a indiqué à l'AFP le directeur de l'observatoire, Noureddine Achour.

"Deux membres de sa famille ont aussi été affectés mais ils se portent bien après avoir reçu un traitement", a-t-il ajouté.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) ne dispose toujours pas d'assez d'informations pour parvenir à des conclusions sur le mode et la source de transmission de ce coronavirus.

Il y a dix ans la pandémie de SRAS (Syndrome respiratoire aigu sévère), partie de Chine, avait causé la mort de plus de 800 personnes et suscité l'inquiétude dans le monde.

Le nouveau virus est cependant différent du SRAS, notamment parce qu'il provoque une insuffisance rénale rapide.

Seize personnes sont mortes en Arabie saoudite de cette maladie sur la trentaine qui ont été infectées dans le royaume. D'autre cas ont été signalés en Jordanie, au Qatar, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France.

L'0MS a été avisée depuis septembre d'une quarantaine de cas d'infections par le nouveau coronavirus, confirmés par des analyses, dont 20 mortels.