NOUVELLES

Toile de Picasso vandalisée: l'accusé plaide coupable et ira en prison

21/05/2013 10:25 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT

HOUSTON - Un homme accusé d'avoir vandalisé une peinture de Pablo Picasso datant de 1920 dans un musée de Houston — un geste qui a été filmé à l'aide d'un téléphone — a accepté mardi une peine de deux ans de prison dans le cadre d'une entente conclue avec les procureurs.

Uriel Landeros a été accusé d'avoir dessiné un graffiti et d'avoir commis un méfait après avoir pulvérisé de la peinture sur l'oeuvre «Femme dans un fauteuil aux accoudoirs rouges», de la collection Menil.

L'avocate de Landeros, Emily Detoto, a indiqué qu'après avoir négocié avec les procureurs lors d'une audience, son client avait accepté de plaider coupable à l'accusation liée aux graffitis en échange d'une peine de prison minimale. L'accusé risquait jusqu'à 10 ans en prison.

Me Detoto a ajouté que Landeros, âgé de 22 ans, voulait faire abandonner l'accusation de méfait, puisqu'il croyait que ce qu'il avait fait à l'oeuvre n'était pas un méfait criminel, mais une «déclaration artistique».

La peinture a été endommagée le 13 juin dernier et un témoin a enregistré le tout sous la forme d'une vidéo de 24 secondes qui a été publiée sur YouTube.

Landeros, un citoyen américain, avait pris la fuite vers le Mexique après l'incident. Il s'est rendu aux autorités à la frontière entre les deux pays en janvier.

PLUS:pc