NOUVELLES

Pas de distinguo entre les ailes "terroriste" et politique du Hezbollah (USA)

21/05/2013 12:42 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT

Washington considère le Hezbollah comme une organisation "terroriste", sans faire de différence entre ses ailes militaire et politique, a prévenu mardi le département d'Etat, au moment où l'UE envisage d'inscrire la branche armée du mouvement libanais sur une liste terroriste.

"Les Etats-Unis ne font pas de distinguo entre les ailes politique, militaire et terroriste du Hezbollah (...). Les nombreuses branches et filiales du Hezbollah partagent une direction, des membres et un financement communs qui soutiennent tous des actions violentes du groupe", a expliqué à l'AFP le porte-parole adjoint de la diplomatie américaine, Patrick Ventrell.

Il a rappelé dans un courrier électronique que son administration était "de plus en inquiète des actions menées par le Hezbollah, notamment sa campagne terroriste dans le monde et l'appui décisif qu'il apporte au régime (du président syrien Bachar al) Assad".

"La lutte contre ces activités est et restera l'une de nos plus hautes priorités", a insisté le diplomate.

"Nous avons exhorté nos partenaires européens et d'autres pays dans le monde à déployer un large éventail de mesures pour réprimer le Hezbollah, notamment des sanctions et une coopération judiciaire avec les Etats-Unis", a ajouté ce porte-parole du département d'Etat.

L'Union européenne envisage d'inscrire la branche armée du mouvement chiite libanais sur sa liste d'organisations terroristes, ont indiqué mardi des diplomates européens. Le Royaume-Uni a présenté une requête à ses partenaires européens et les discussions débuteront "début juin".

Un tel classement nécessite l'unanimité des 27 pays membres de l'UE.

Les Etats-Unis et Israël, qui qualifient le groupe libanais de "terroriste", demandent depuis longtemps aux Européens de faire de même.

Le président Barack Obama s'était ému lundi auprès de son homologue libanais Michel Sleimane de l'implication militaire directe de la milice chiite aux côtés de l'armée syrienne dans sa guerre contre la rébellion, et en particulier dans son assaut contre la ville de Qousseir près de la frontière libanaise.

nr/are

PLUS:afp