DIVERTISSEMENT

Orlando : bien plus que des parcs d'attractions!

21/05/2013 12:43 EDT | Actualisé 22/05/2013 08:51 EDT
Sandra Bellefoy

Après avoir parcouru plus de 1500 kilomètres, nous revenons à Orlando rôdé par l’aventure de la route.

Bercés par le rythme nomade du road-trip, on perd nos repères sédentaires, on perd le cours des jours. Mercredi, dimanche, quelle importance? Tout ce qui compte c’est le voyage…

On perd nos repères pour mieux savourer l’inconnu devant soi. Pour le plaisir de chevaucher notre fidèle Equinox. Pour dépasser nos propres frontières, agrandir nos horizons…

Les découvertes, les connaissances et les rencontres qui se déroulent tout au long de la route sont l’essence du road-trip. On perd nos repères extérieurs pour mieux se retrouver de l’intérieur.

On revient à Orlando au cœur de la nuit. Au cœur de la ville. Downtown. Juste en face du Palais des congrès d’Orange County. On boucle la boucle. Dernière étape avant de remonter la route 95 vers le nord.

Sous le charme d’Orlando

Orlando est une ville où je pourrais facilement vivre un ou deux ans.

Même si le glamour de Miami est attirant, l’excentricité de Key West est envoutante et la côte Ouest est si sereine, si je le pouvais, c’est à Orlando que je poserais mes pénates pour élever ma puce au soleil de Floride.

À chaque fois que je reviens à Orlando, j’ai toujours l’impression de rester sur ma faim.

En effet, Orlando possède différents quartiers où l’on y découvre des boutiques en tout genre, des galeries d’art et des petits cafés. Sans compter ses innombrables spectacles et musées, ses lacs et de ses milliers de parcs et rivières. Un jour, Orlando sera plus qu’une étape sur la route…

Malgré le passage de 50 millions de visiteurs par année, il règne à Orlando une étonnante atmosphère. Cette agglomération de plus d’un million d’habitants peut se révéler aussi authentique que fantaisiste. À se demander s’il n’y a pas un génie caché quelque part dans la ville qui ensorcelle la place!

Notre départ pour le Nord se précise, plus que deux nuits à Orlando avant de quitter la Floride. Mais cette fois-ci pas question d’aller dans un parc d’attraction! Cette fois-ci c’est le côté nature d’Orlando qui nous appelle.

En canot à Orlando…

Après quelques tergiversations je réussis à convaincre homme et enfant que cela serait cool d’aller faire du canot sur une rivière qui se dirige tout droit dans les Everglades…

Après tout si on a commencé ce road-trip dans une cabane de bois rond on peut bien le finir en canot! Homme et enfant me regardent d’un œil sceptique.

Être à fleur d’eau avec des alligators ne leur inspire guère confiance. Mais après notre escapade en hydroglisseur dans les Everglades, on ne va quand même pas avoir peur d’un ou deux alligators!

Au fil du voyage, j’explose mes propres préjugés sur les alligators. Après tout, pour laisser un alligator dans la poussière il suffit de fuir en zigzagant!

D’accord dans l’eau douce de la rivière, il y a aussi des sangsues et des serpents. Mais n’est-ce pas en sortant de notre zone de confort que l’on capte la magie de l’aventure?

Persuadée que nous devons vaincre notre frayeur nordique envers la nature tropicale, je choisis de faire confiance aux coutumes locales. Si un guide du Ritz-Carlton nous accompagne, je doute que l’on n’en revienne pas vivant!

Le texte continue sous la galerie de photos

Dernière étape du road-trip en Floride

Faire monter son adrénaline et baisser sa tension

Une fois sur place, je sens monter l’adrénaline à la vue du canot sur la berge. Notre guide, Éric, nous accompagne en kayak.

Je jubile à l’idée d’explorer Shingle Creek. La rivière sur laquelle nous allons mène tout droit dans les Everglades. Nous voilà bien loin de la marée humaine des parcs d’attractions!

On découvre, avec des yeux grands ouverts, la faune et la flore locale. Notre guide, fort sympathique, mentionne que l’on n’ira pas déranger la maman alligator qui couve ses petits non loin.

Après nous avoir parlé des serpents qui peuvent pendre aux branches des arbres, Éric se fait rassurant en nous assurant que l’on en reviendra vivant. Alors que ma puce trouve l’aventure complètement folle, mon homme se prépare à se battre à coups de rame avec un alligator. Et c’est parti pour un tour de canot!

Éric nous explique qu’il n’y a rien de mieux qu’une promenade en canot sur cette rivière tranquille pour faire baisser sa tension artérielle. Mon homme manque de s’étouffer!

Quant à moi, je le crois sur parole. D’ailleurs, déjà ma tension descend. Envoutée par la nature qui nous entoure. Par le calme de la rivière qui s’écoule. Par ce paysage qui m’hypnotise. Éric nous parle avec passion de cette nature que l’on découvre. Sa passion est contagieuse.

Entre deux silences, Éric nous parle de l’histoire de ce cours d’eau qui revient à la vie après quelques décennies d’abus, on aperçoit nager d’énormes poissons. Rendue là ma tension artérielle est aux anges…

Le clou de la ballade est la vision d’un hibou bien réveillé qui nous observe d’un œil blasé. Pas un alligator à l’horizon. Juste le son des grillons, les piaillements des oiseaux et le bruit des rames qui fendent l’eau douce.

À Orlando, tout le monde y trouve son compte. Même les amoureux de la nature! Au final, la ballade se fait dans le plus grand calme et j’en reviens presque déçue de ne pas avoir croisé un seul alligator!

Au rayon des diverses aventures qui font monter l’adrénaline et baisser la tension à Orlando, on notera aussi un tour de montgolfière pour survoler la ville dans le soleil levant…

Partir à reculons

Et c’est le temps de reprendre la route en direction du Nord. Alors qu’en avion étirer un départ est impossible. En road-trip étirer le départ est d’une déconcertante facilité.

Une dernière Key Lime Pie avant de quitter la Floride? Oh! Et quitte à passer devant des « Outlets » pourquoi ne pas s’y arrêter un coup?

À Orlando, les « Outlets », ces magasins qui bradent les prix des grandes marques, sont aussi courants que les parcs d’attractions! Les amateurs de mode ne rechigneront pas devant les bonnes affaires à dénicher au passage.

Partir à la nuit tombée plutôt que l’après-midi à peine entamé. C’est le luxe de voyager en voiture. On ne résiste pas à nos dernières libertés offertes par ce road-trip qui nous aura fait parcourir la Floride de long en large…

Dans la même série :

Parcourir la Floride de long en large…

«Road-Trip» en Floride: débuter l'aventure à Orlando...

«Road-Trip» en Floride: Sexy Miami Beach

«Road-trip» en Floride: tout au bout de la route, la douce folie de Key West...

À la découverte de la côte ouest de la Floride…

* Ce voyage a été rendu possible avec la collaboration de Chevrolet et Visit Orlando

Pour me suivre sur Twitter :

https://twitter.com/Etolane