NOUVELLES

Moyens de pression dans les garderies privées : des éducateurs de Québec seront de la partie

21/05/2013 03:10 EDT | Actualisé 20/07/2013 05:12 EDT

De nombreuses garderies privées subventionnées de Québec qui s'opposent aux compressions de 15 millions de dollars imposées par le gouvernement Marois se préparent à manifester, mercredi. Les institutions utiliseront leur droit à des journées pédagogiques pour fermer leurs portes à la clientèle.

Des propriétaires, des éducateurs et des parents ont prévu de se rendre sur l'heure du midi devant l'Assemblée nationale. La propriétaire de la garderie du Mesnil, France Quirion, fait partie de ceux et celles qui manifesteront.

Elle dénonce le « deux poids, deux mesures » du gouvernement Marois. « Dans les garderies privées, contrairement aux CPE où les coupes ont été moins draconiennes, on pense qu'un enfant a droit aux mêmes services, à la même qualité, qu'il soit dans une garderie privée ou un CPE », plaide-t-elle.

La semaine dernière, la ministre de la Famille, Nicole Léger, menaçait de sanctionner les garderies qui fermeraient leurs portes pour protester contre les compressions imposées par le gouvernement du Québec. Par conséquent, les institutions ont décidé d'utiliser une des journées pédagogiques, auxquelles elles ont droit.

Une manifestation se tiendra également à Montréal.

PLUS:rc