NOUVELLES

L'armée israélienne met en garde Assad contre des troubles sur le Golan

21/05/2013 01:18 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT

Le président syrien Bachar al-Assad devra assumer "les conséquences" en cas de nouveaux tirs syriens contre l'armée israélienne dans la partie du Golan occupée par Israël, a averti mardi soir le chef d'état-major israélien Benny Gantz.

"Nous ne permettrons pas que les hauteurs du Golan deviennent la zone de confort d'Assad. S'il sème le trouble sur le Golan, il devra en subir les conséquences", a prévenu le général Gantz lors d'un discours à l'Université d'Haïfa (nord d'Israël) retransmis par la télévision locale.

L'armée syrienne a revendiqué pour la première fois mardi des tirs qui ont touché un véhicule militaire israélien sur le Golan occupé et annexé par Israël.

Selon l'armée israélienne, une patrouille militaire a été "la cible de tirs près de la frontière syrienne dans le plateau du Golan", en référence à la ligne de cessez-le-feu entre les deux voisins, dans la nuit de lundi à mardi.

Les soldats israéliens ont riposté et "atteint la source des tirs", a précisé un communiqué de l'armée, précisant qu'un véhicule militaire israélien avait été endommagé.

Dans la nuit de dimanche à lundi, des tirs syriens avaient déjà touché un secteur du Golan occupé, mais l'armée israélienne n'avait pas répliqué.

Israël, officiellement en état de guerre avec la Syrie, occupe depuis la guerre des Six-Jours de juin 1967 quelque 1.200 km2 du plateau du Golan, qu'il a annexés, une décision que n'a jamais reconnue la communauté internationale.

scw-agr/vl

PLUS:afp