NOUVELLES

Irak: un attentat à la voiture piégée et d'autres attaques font 20 morts

21/05/2013 07:07 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT

BAGDAD - Une voiture piégée a explosé alors que des fidèles sunnites quittaient une mosquée après leurs prières, mardi soir, à Bagdad. Cet attentat est le plus mortel d'une série d'attaques ayant fait au moins 20 morts au courant de la journée dans l'ensemble du pays.

Les violences interconfessionnelles de cette semaine sont les plus graves à survenir depuis que les troupes américaines se sont retirées du pays il y a plus d'un an.

Des tensions grandissantes entre les sunnites et le gouvernement, mené par les chiites, ont mené à l'éclatement de violences qui ont fait 279 morts depuis la semaine dernière.

Les affrontements font craindre que le pays ne replonge dans la guerre civile, alors que les sunnites se sentent négligés par le gouvernement du premier ministre Nouri al-Maliki et que les effets de la guerre civile syrienne se font ressentir en Irak.

De l'autre côté de la frontière, en Syrie, des rebelles majoritairement sunnites combattent les troupes du président Bachar al-Assad, qui appartient à la secte alaouite, une division de l'islam chiite.

À Washington, le porte-parole de la Maison-Blanche, Jay Carney, a fait valoir aux journalistes que les États-Unis étaient «profondément préoccupés par la fréquence et la nature des récentes attaques».

Des responsables américains à Bagdad et à Washington ont contacté plusieurs importants dirigeants irakiens pour lancer un appel au calme et tenter de trouver des moyens de résoudre les tensions politiques et confessionnelles, a par ailleurs indiqué M. Carney.

PLUS:pc