NOUVELLES

Des Marocains sont condamnés à quatre mois de prison pour homosexualité

21/05/2013 09:21 EDT | Actualisé 21/07/2013 05:12 EDT

RABAT, Maroc - Un tribunal marocain a reconnu deux hommes coupables d'homosexualité et d'indécence publique, les condamnant chacun à quatre mois de prison.

Des procureurs du tribunal de Temara, près de la capitale, Rabat, ont indiqué lors du procès, lundi, que les deux hommes âgés de 28 et 19 ans avaient été surpris alors qu'ils avaient des relations sexuelles dans une voiture. Les deux hommes nient les accusations.

La loi marocaine interdit l'homosexualité et impose une peine de six mois à trois ans de prison, en plus d'une amende allant jusqu'à 1000 dirhams (environ une centaine de dollars canadiens). Selon les dernières du ministère de la Justice, 81 procès impliquant des accusations d'homosexualité ont eu lieu en 2011.

Le quotidien al-Akhbar a rapporté le 9 mai que trois autres Marocains avaient récemment écopé de peines de trois ans de réclusion pour homosexualité.

Bien que de sévères pénalités existent en théorie pour la consommation d'alcool en public, la vente d'alcool à des musulmans, les relations sexuelles en dehors du mariage et d'autres crimes «moraux», celles-ci sont rarement appliquées au Maroc et la police ignore habituellement les gens violant ces lois.

Cependant, dans le cas de l'homosexualité, le sujet est encore tabou au sein de la société conservatrice, et les avocats de la défense se sont rapidement distanciés de «ce phénomène», lundi.

PLUS:pc