NOUVELLES

Washington préoccupé de la présence du Hezbollah libanais en Syrie

20/05/2013 04:22 EDT | Actualisé 19/07/2013 05:12 EDT

L'implication des membres du Hezbollah libanais aux côtés de l'armée syrienne préoccupe Washington. Le président américain Barack Obama a appelé lundi son homologue du Liban, Michel Sleimane, pour lui faire part de ses inquiétudes à ce sujet.

Au cours du week-end, les combats opposant les rebelles aux forces du régime syrien, aidées par le Hezbollah, ont fait des dizaines de morts dans la ville de Qousseir, non loin de la frontière avec le Liban. Les combats se poursuivaient lundi.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme a rapporté lundi qu'au moins 70 combattants du Hezbollah avaient été blessés dans les affrontements autour de la ville.

Au moins 50 rebelles syriens auraient également péri dans les hostilités dimanche.

Qousseir est au coeur d'une vaste offensive lancée par les troupes gouvernementales ces dernières semaines.

L'intensité des affrontements démontre l'importance stratégique de cette ville pour le régime de Bachar Al-Assad. Il s'agit d'une liaison essentielle entre Damas et la côte méditerranéenne, où se trouve le berceau des alaouites, la minorité dont est issue la famille Al-Assad.

Le conflit syrien fait aussi des victimes dans le nord du Liban à Tripoli

Les tensions dues à la guerre civile en Syrie débouchent sur de fréquents affrontements dans les rues de Tripoli, dans le nord du Liban, où vivent
de nombreux alaouites.

Les deux derniers jours ont été le théâtre de tirs de roquettes et de fusillades qui ont fait cinq morts et une cinquantaine de blessés.

PLUS:rc