NOUVELLES

Wall Street termine en léger recul dans un marché prudent avant la Fed

20/05/2013 04:49 EDT | Actualisé 20/07/2013 05:12 EDT

Wall Street a terminé en légère baisse lundi, dans un marché reprenant son souffle après ses récents records en attendant d'en savoir plus sur les intentions de la Réserve fédérale et évaluant diverses fusions-acquisitions: le Dow Jones a cédé 0,12% et le Nasdaq 0,07%.

Selon des résultats définitifs, le Dow Jones Industrial Average, qui avait atteint un nouveau sommet vendredi, a lâché 19,12 points, à 15.335,28 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, 2,53 points, à 3.496,43 points.

L'indice élargi S&P 500, également sujet d'un nouveau record historique en fin de semaine dernière, a reculé de 0,07% (- 1,18 point) à 1.666,29 points.

Le marché a oscillé entre pertes et profits tout au long de la séance, ne s'éloignant jamais beaucoup du point d'équilibre.

Mais au-delà de cette évolution timide des indices, les investisseurs ont procédé à une "rotation de leur intérêt" dans un mouvement typique d'un marché "résolument optimiste", selon Mace Blicksilver, de Marblehead Asset Management.

Les courtiers se sont en effet "détournés de valeurs jugées sûres" comme Coca-Cola pour "se tourner vers des valeurs dépendantes de l'état de l'économie" comme le géant des engins de chantier Caterpillar ou le spécialiste de l'aluminium Alcoa, a-t-il expliqué.

Ce repositionnement peut en partie s'expliquer par l'anticipation des investisseurs de voir la banque centrale américaine commencer bientôt à ralentir ses mesures exceptionnelles de soutien à l'économie, qui ont largement participé à l'embellie du marché ces derniers mois, selon Michael Gayed, de Penson Partners.

Cela se traduira probablement par "une hausse des taux d'intérêt". Du coup, les actions considérées comme sûres car, à défaut d'une forte croissance, elles assurent un certain dividende, "seront moins attractives par rapport à ces taux d'intérêt plus élevés", a-t-il ajouté.

Aussi les acteurs du marché, à l'affût de tout signal sur les intentions de l'institution, suivront-ils de près une allocution du patron de la Fed Ben Bernanke devant une commission du Congrès mercredi et scruteront ce même jour les minutes de la dernière réunion de politique monétaire de l'institution.

En attendant, faute d'indicateurs majeurs, les annonces de fusions-acquisitions ont dominé les gros titres de la journée.

L'opération la plus importante de la journée a concerné le rachat par le groupe pharmaceutique américain Actavis de l'irlandais Warner Chilcott pour 8,5 milliards de dollars.

Mais l'attention s'est surtout portée sur l'acquisition par le géant de l'internet Yahoo! du site de blogs Tumblr pour 1,1 milliard de dollars.

Le marché obligataire a terminé en baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans a progressé à 1,965% contre 1,949% vendredi soir et celui à 30 ans à 3,174% contre 3,165%.

jum/ppa/lor

PLUS:afp