NOUVELLES

Les Sharks veulent bâtir sur leur victoire en prolongation, niveler la série

20/05/2013 07:32 EDT | Actualisé 20/07/2013 05:12 EDT

SAN JOSE, États-Unis - Même si les Sharks de San Jose l'ont emporté en prolongation contre les Kings de Los Angeles lors du match no 3, ils savent que ça ne représentera rien s'ils ne triomphent pas de nouveau à domicile contre les champions en titre de la coupe Stanley.

«Nous n'avons rien accompli», a dit l'entraîneur des Sharks Todd McLellan. «Nous n'avons pas atteint notre objectif à Los Angeles, et en conséquence nous tirons de l'arrière. Le fait que nous ayons remporté le match no 3, c'est bien, mais nous tirons encore de l'arrière et la série est maintenant plus courte. L'espérance de vie est moins longue qu'auparavant. Nous devons simplement trouver une façon de niveler les chances. Si jamais notre intensité ou notre sentiment d'urgence faiblit parce que nous avons remporté un match, je serai déçu de notre groupe.»

Après avoir repris leur souffle au lendemain d'une victoire de 2-1 des Sharks, les deux formations ont fourbi leurs armes en prévision du match no 4 qui sera présenté mardi soir à la célèbre «Shark Tank».

Les Kings ne veulent pas être complaisants envers eux-mêmes, considérant qu'ils étaient à seulement deux minutes de perdre le match no 2 à domicile. De plus, ils n'ont remporté qu'un seul match en 10 tentatives à l'extérieur depuis le mois de mars.

«Nous ne pouvons nous reposer en nous disant que nous formons une bonne équipe à domicile», a fait remarquer l'attaquant des Kings Justin Williams. «Nous devons les assommer lorsque nous sommes à l'extérieur. Revenir (à Los Angeles) avec une avance de 3-1 sera très certainement l'une de nos priorités.»

Les Kings sont passés près d'obtenir cette victoire à l'extérieur lors du match no 3, samedi, mais elle leur a filé entre les doigts après qu'ils eurent écopé deux pénalités pendant la dernière minute de la troisième période. Ç'a mis la table pour le but victorieux de Logan Couture en avantage numérique en prolongation.

La deuxième pénalité appelée contre les Kings les a particulièrement échaudés, puisqu'ils considèrent que Trevor Lewis a été poussé sur le gardien des Sharks Antti Niemi par Patrick Marleau et qu'en conséquence il n'aurait pas dû être chassé pour obstruction envers le gardien.

Cet incident est survenu après que les Sharks se soient plaints d'une pénalité pour avoir retardé le match imposée à Marc-Édouard Vlasic lors du match no 2, et qui a éventuellement mené aux deux buts des Kings qui leur a procuré une victoire in extremis de 4-3.

Les Kings souhaitent donc rebondir de la même façon que les Sharks l'ont fait dans le match no 3.

«Il n'y a aucun momentum», a dit l'entraîneur des Kings Darryl Sutter. «Quand vous êtes en séries éliminatoires, il n'y a aucun momentum à moins que quelqu'un soit bien meilleur que quelqu'un d'autre, et, vous voyez, personne n'est dans cette position. Si vous espérez transporter quelque chose dans le match suivant, alors vous n'êtes probablement pas un club en séries éliminatoires.»

L'équipe à domicile a remporté chacun des matchs de cette série, et les deux formations sont invaincues sur leur patinoire jusqu'ici en séries éliminatoires. Les Sharks ont d'ailleurs été dominants au HP Pavilion pendant toute la campagne, affichant un dossier de 17-2-5 en saison régulière — incluant deux victoires contre les Kings.

PLUS:pc