NOUVELLES

Le Vermont, 3e Etat américain à autoriser le suicide médicalement assisté

20/05/2013 04:09 EDT | Actualisé 20/07/2013 05:12 EDT
Shutterstock
old sick lady lying in hospital ...

Le Vermont est devenu lundi le troisième Etat américain à autoriser le suicide médicalement assisté.

Son gouverneur, le démocrate Peter Shumlin, a signé dans l'après-midi le projet de loi qui avait été adopté la semaine dernière par la Chambre de ce petit Etat du nord-est des Etats-Unis.

Le Vermont rejoint ainsi l'Oregon et l'Etat de Washington (nord-ouest).

"Les habitants du Vermont en phase terminale d'une maladie peuvent désormais contrôler leur destin", s'est réjoui le gouverneur, après avoir signé la loi "mourir dans la dignité", lors d'une cérémonie publique au Capitole de l'Etat.

La loi du Vermont autorise désormais les malades en phase terminale, auxquels les médecins donnent moins de six mois à vivre, à demander une aide médicale pour mourir.

Mais il leur faudra pour cela obtenir deux avis médicaux, et la loi prévoit une période d'attente de 17 jours avant d'obtenir leur ordonnance pour la dose de médicaments qui mettra fin à leurs jours.

Le Vermont est un Etat progressiste qui est généralement dans les premiers à adopter des mesures qui s'étendent ensuite à certains des autres Etats américains. Il était notamment le premier en 2009 à légaliser le mariage pour tous, désormais accepté dans 12 des 50 Etats américains.

Il est devenu lundi le premier Etat à autoriser le suicide médicalement assisté par la voie législative. L'Oregon et l'Etat de Washington l'avaient fait par référendum.

Les partisans de cette législation espèrent que d'autres Etats suivront, mais l'an dernier une telle démarche a échoué dans le Massachusetts et le Connecticut, et cette année dans le Maine, trois Etats du nord-est.

Selon le centre de recherches Pew, 84% des Américains sont favorables à ce qu'un malade en phase terminale puisse décider ou non d'être maintenu en vie.