POLITIQUE

Ottawa: l'Affaire Wright rebondira aux Communes mardi, l'opposition se prépare

20/05/2013 09:05 EDT | Actualisé 20/07/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Le Nouveau Parti démocratique a demandé à la GRC de se pencher sur le don de 90 000 $ versé par le chef de cabinet de Stephen Harper, Nigel Wright, au sénateur conservateur Mike Duffy.

La porte-parole de l'Opposition officielle en matière de justice, Françoise Boivin, a indiqué en conférence de presse lundi, à Ottawa, que la Gendarmerie royale du Canada devait ouvrir une enquête «dès que possible» dans cette affaire, et prendre les mesures qu'elle jugera appropriées.

Nigel Wright, ancien dirigeant de la société d'investissements Onex, a donné 90 000 $ au sénateur Duffy pour qu'il rembourse des allocations de résidence perçues illégalement.

Dans l'eau chaude depuis plusieurs jours, le sénateur Duffy a quitté le caucus conservateur jeudi dernier, et M. Wright a démissionné de son poste dimanche.

Dans son communiqué, M. Wright assure que le premier ministre Harper n'était pas au courant de son geste.

L'Opposition officielle demande maintenant à la GRC de déterminer si M. Wright a commis un geste illégal en aidant ainsi un collègue conservateur en difficultés financières.

«Avec tant de questions sans réponses, et de si graves allégations, les néo-démocrates ont écrit (lundi) au commissaire de la GRC parce que nous sommes inquiets de la possibilité que ces actions aient enfreint des lois que la GRC doit faire respecter et exécuter», a indiqué Mme Boivin, députée néo-démocrate de Gatineau.

Entretemps, le NPD «implore» le gouvernement conservateur «de mettre fin au camouflage, de coopérer avec la police et de dire toute la vérité aux Canadiennes et aux Canadiens», a-t-elle dit.

C'est Ray Novak, secrétaire principal du premier ministre, qui prendra la relève de Nigel Wright. Âgé de 36 ans, M. Novak évolue dans l’entourage de Stephen Harper depuis 2001, époque où ce dernier a rejoint l’Alliance canadienne.

Mais le député libéral Dominic Leblanc se demande, lui, si M. Novak était au courant de la transaction impliquant son ex-patron, Nigel Wright, et Mike Duffy, puisqu’il travaille au cabinet du premier ministre depuis longtemps. M. Leblanc se demande lui aussi si Nigel Wright avait mis au courant Stephen Harper de son généreux geste.

La sénatrice conservatrice Pamela Wallin a elle aussi quitté le caucus conservateur, vendredi dernier, en attendant les résultats d'une vérification de ses dépenses.

Toute ces histoires vont assurément rebondir aux Communes ce mardi, mais en l'absence de Stephen Harper. Le premier ministre doit s’adresser à son caucus mardi matin à Ottawa avant de s'envoler pour un court voyage officiel au Pérou et en Colombie cette semaine.

INOLTRE SU HUFFPOST

Démission de Nigel Wright
Quelques controverses du gouvernement Harper