NOUVELLES

Rafael Nadal domine Roger Federer, remporte facilement l'Omnium d'Italie

19/05/2013 09:41 EDT | Actualisé 19/07/2013 05:12 EDT

ROME - Après toutes ces années, Rafael Nadal sait toujours comment avoir le meilleur sur Roger Federer.

À leur 30e duel en carrière dimanche, Nadal a dominé les échanges d'un bout à l'autre et a pris la mesure du Suisse 6-1, 6-3, savourant ainsi son septième titre à l'Omnium d'Italie.

«Rafa était juste trop fort aujourd'hui», a commenté Federer.

Ce résultat a égalé la deuxième plus importante victoire à sens unique entre les deux joueurs depuis que Nadal n'a perdu que quatre jeux, mais en trois sets, en finale des Internationaux de France en 2008 contre Federer. Lors des Finales du circuit à Londres en 2011, l'Espagnol n'avait laissé filer que trois jeux contre le Suisse.

«Pour que ça se produise entre deux joueurs qui sont aussi bons, il faut qu'un d'entre eux joue très bien et que l'autre commette quelques erreurs de plus qu'à l'habitude», a commenté Nadal. «C'est tout.»

Nadal a du même coup porté sa fiche à 20-10 en carrière contre Federer, et il a démontré une fois de plus pourquoi il sera le joueur à battre lorsque les Internationaux de France se mettront en branle dimanche prochain.

Il s'agissait du cinquième titre de l'Espagnol depuis qu'il a effectué son retour au jeu après une absence de sept mois causée par une blessure au genou gauche.

Plus tôt dimanche, Serena Williams a remporté un quatrième tournoi d'affilée, s'imposant 6-1 et 6-3 contre la troisième tête de série Victoria Azarenka.

«Elle a de toute évidence offert du tennis époustouflant aujourd'hui», a dit Azarenka. «Mais je ne crois pas que le résultat indique l'allure du match. Elle a simplement été meilleure que moi dans les moments-clés.»

L'Américaine a ainsi ajouté Rome à ses titres de Madrid, Miami et Charleston, conquis plus tôt cette année. Williams a porté sa fiche à 12-2 en carrière contre la Bélarusse, qui a passé 51 semaines au sommet du classement de la WTA avant d'être détrônée par Williams en février.

La favorite du tournoi entamera donc les Internationaux de France, qui se mettront en branle dimanche prochain, sur une séquence de 24 victoires. Williams a remporté 21 matchs consécutifs à deux reprises auparavant, même si ces deux séquences se sont produites il y a une décennie, en 2002 puis au début de 2003.

Martina Navratilova détient le record pour la plus longue séquence victorieuse chez les dames avec 74 gains en 1984.

Williams n'a pas laissé filer le moindre set, en route vers la conquête du titre romain. Le seul autre titre de Williams dans ce tournoi sur terre battue fut acquis en 2002, après qu'elle eut pris la mesure de Justine Henin en finale.

«J'ai mieux bougé que lors de tous mes matchs précédents dans ce tournoi», a convenu Williams. «J'espère que je pourrai garder ce rythme. Je me sens très bien.»

C'est également cette année-là qu'elle a remporté le titre à Roland-Garros. L'an dernier à Paris, Williams s'était inclinée dès le premier tour pour la première fois de sa carrière dans un tournoi majeur, contre la Française Virginie Razzano.

En finale du double féminin, la Taïwanaise Su-Wei Hsieh et la Chinoise Peng Shuai ont surpris le duo italien formé de Sara Errani et Roberta Vinci 4-6, 6-3, 10-8.

PLUS:pc