NOUVELLES

Limoilou : une fête de la famille un peu assombrie par le dossier du nickel

19/05/2013 06:17 EDT | Actualisé 19/07/2013 05:12 EDT

Plusieurs citoyens de Limoilou ont participé dimanche à la fête annuelle consacrée à la famille dans leur quartier. La journée a été réussie, mais les célébrations ont été un peu assombries cette année par le dossier de la poussière de nickel.

Même si un comité de surveillance des activités du port de Québec a été récemment mis sur pied par le maire Labeaume et la ministre Agnès Maltais, plusieurs citoyens éprouvent toujours des craintes au sujet de la concentration élevée de nickel dans l'air de leur quartier.

C'est le cas de Christine Pelletier, qui habite le quartier de Limoilou depuis cinq ans. À l'instar de plusieurs citoyens, elle exige des actions concrètes de la part des autorités et s'attend à des résultats tangibles pour diminuer la présence de nickel dans l'air de Limoilou.

« Il faut qu'ils agissent! Ce n'est pas juste tout le temps des paroles en l'air. On espère que ça arrive à quelque chose », lance-t-elle.

Rappelons que la compagnie Arrimage du Saint-Laurent a d'ores et déjà été montrée du doigt par le ministère de l'Environnement comme la source de la contamination à la poussière de nickel dans Limoilou. L'entreprise a déjà promis de diminuer ses émissions de poussière. Des canons à eau, entre autres, ont été ajoutés sur le site des installations d'Arrimage du Saint-Laurent et tous les camions subissent un lavage avant de quitter l'endroit.

Des tests du ministère de l'Environnement ont révélé il y a quelques semaines que le taux de nickel retrouvé dans le quartier de Limoilou dépasse de trois à six fois la norme québécoise.

Priorité no. 1

La conseillère municipale Suzanne Verreault, qui était présente aux célébrations de dimanche, a précisé qu'elle fait du dossier de la poussière de nickel sa priorité numéro 1.

Selon la conseillère du district Sylvain-Lelièvre, il n'est plus question de laisser la qualité de l'air de Limoilou se détériorer.

Mme Verreault a rappelé toute l'importance qu'elle accorde au comité de surveillance des activités du port de Québec, dont elle fait partie. « C'est mon dossier prioritaire à l'heure actuelle. Je ne vous dis pas que je ne m'occupe pas des autres, mais le dossier sur lequel je travaille, c'est vraiment de lancer ce comité-là et le mettre en oeuvre dans les prochaines semaines, dans les prochains jours », a-t-elle dit.

Mme Verreault promet qu'une rencontre aura lieu au début du mois de juin et que des résultats concrets surviendront rapidement.

PLUS:rc