NOUVELLES

Le Canada doit décider quoi faire avec des conteneurs laissés en Afghanistan

19/05/2013 04:08 EDT | Actualisé 18/07/2013 05:12 EDT

Une équipe de 15 soldats canadiens a été dépêchée à Kandahar, en Afghanistan, pour une mission d'un mois durant laquelle elle évaluera si des dizaines de conteneurs appartenant à l'armée peuvent encore être rapportés au pays.

Plus de 375 conteneurs remplis de matériel militaire se trouvent toujours à la base aérienne de Kandahar près de 18 mois après que les Forces canadiennes eurent quitté cette province afghane déchirée par la guerre.

Le ministère de la Défense a affirmé que ce dossier était loin d'être une priorité et que tout l'équipement important ou potentiellement dangereux avait été renvoyé au Canada.

Une porte-parole du commandement opérationnel national, la capitaine Jennifer Stadnyk, a précisé que les certificats de quelque 150 conteneurs étaient arrivés à échéance et que l'équipe d'assistance technique vérifierait s'ils répondaient encore aux normes établies par les compagnies de transport internationales.

Selon des sources au sein de la Défense, si les conteneurs ne respectent pas ces standards, l'armée devra trouver un moyen de se débarrasser de leur contenu.

Le délai pour le rapatriement des conteneurs, qui devaient être transportés par voie terrestre, a été provoqué par la fermeture prolongée de la frontière entre l'Afghanistan et le Pakistan.

D'après des documents obtenus l'automne dernier par La Presse Canadienne en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, le coût du retrait des troupes canadiennes de l'Afghanistan ne cesse d'augmenter puisque Ottawa doit payer pour que les conteneurs soient entretenus et surveillés.

Les documents indiquent aussi que les conteneurs ont perdu en moyenne 27 % de leur contenu à cause de voleurs qui les ont ouverts et ont remplacé le matériel par des sacs de sable et des poids avant de les refermer.

La Presse Canadienne

PLUS:rc