NOUVELLES

Indonésie: quatre autres dépouilles de mineurs ont été retrouvées

19/05/2013 01:11 EDT | Actualisé 19/07/2013 05:12 EDT

TIMIKA, Indonésie - Les secouristes ont retiré quatre autres dépouilles des décombres d'une mine d'or et de cuivre qui s'est effondrée la semaine dernière en Indonésie, ce qui porte à neuf le bilan des victimes, ont indiqué dimanche des porte-paroles de la police et de la société minière.

Il reste encore 19 mineurs portés disparus, et les chances de les retrouver en vie ne cessent de s'amoindrir.

Mardi dernier, un tunnel de la mine PT Freeport Indonesia s'est effondré alors que 38 travailleurs suivaient une formation sur la sécurité dans une salle souterraine. Dix mineurs blessés ont pu être secourus.

Les activités minières de la mine de Grasberg, dans l'est de la province de Papua, ont été suspendues depuis l'accident, par respect pour les victimes et en soutien aux efforts de sauvetage. La compagnie a déclaré que l'interruption ne devrait pas avoir de conséquences significatives sur ses opérations.

Trois dépouilles ont été retrouvées dans la nuit de samedi à dimanche, sous des tonnes d'amas de pierres et de poussière. Le cadavre du quatrième employé a été découvert tard dans la journée de dimanche, a précisé le porte-parole de la police à Papua, le lieutenant-colonel Gede Sumerta Jaya.

Les secouristes ont repéré les restes de six autres personnes parmi les débris et s'affairent à les en extirper, a indiqué la compagnie dans un communiqué. Les opérations étaient toutefois ralenties, car les équipes de secours devaient s'assurer de stabiliser le sol en raison des chutes constantes de roches et de débris.

Richard Adkerson, le président et chef de la direction de la société mère, l'américaine Freeport McMoran Cooper and Gold, est arrivé sur les lieux de la tragédie samedi, et a rendu visite aux travailleurs blessés et aux familles de ceux qui sont toujours captifs des décombres, a-t-on ajouté dans le communiqué.

PLUS:pc