NOUVELLES

Huit mois plus tard, la bonne décision

19/05/2013 01:14 EDT | Actualisé 18/07/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Lorsqu'il reviendra au jeu dimanche soir pour le troisième match de la série contre les Penguins de Pittsburgh, Jason Spezza ne jouera peut-être pas immédiatement comme le marqueur de 84 points qu'il a été l'an passé.

Mais l'attaquant des Sénateurs ne devrait pas non plus ressembler à un joueur inactif depuis un an. Et il le devra en grande partie à une décision qu'il a prise en septembre.

Quatre jours après le début du lock-out, on apprenait en effet que Spezza prenait la route de la Suisse, pour y défendre les couleurs de Rapperswil-Jona. Il y a finalement disputé 28 matchs et en a profité pour récolter 30 points.

Une fois de retour au Canada, la saison de Spezza a pris fin de façon brutale : une opération au dos, nécessaire après seulement cinq matchs. Et voilà qu'il revient dans le feu de l'action et qu'il devra en découdre avec des joueurs qui ont disputé 56 matchs depuis le 19 janvier dernier.

« Le fait d'avoir joué une demi-saison en Suisse m'aide à revenir avec confiance, a raconté le numéro 19 après l'entraînement des Sénateurs, dimanche matin, en vue du match de la soirée.

« Si je n'avais pas joué pendant le lock-out, je serais revenu avec seulement cinq matchs dans ma saison en un an. Ç'aurait été une très longue inactivité. Mais j'ai joué et patiné presque tous les jours jusqu'au 1er février. Je suis vraiment heureux d'avoir été en Suisse. »

L'autre décision bénéfique aura été d'opter rapidement pour l'opération, puisqu'il souffrait du dos depuis plusieurs mois.

« Je le sentais en séries l'an passé, rappelle-t-il. Mais c'était viable à ce moment, ce l'était cet été, ce l'était en Suisse à l'automne. Et ici, après quelques matchs, ce ne l'était plus. On a choisi rapidement l'opération, car je savais que j'aurais la chance de revenir, même si j'aurais aimé que ce soit plus tôt. »

Familiarité et nouveauté

La grande question dimanche matin était de savoir avec quels ailiers Spezza formerait un trio. Sans surprise, il retrouvera Milan Michalek, son vieux complice. Mais il devra aussi faire rapidement connaissance avec son autre ailier, Cory Conacher, acquis par les Sénateurs en avril dernier.

« Je peux jouer avec n'importe qui, mais ça ne fera pas de tort d'être avec quelqu'un avec qui je joue depuis deux ans, a expliqué Spezza au sujet de Michalek. On n'aura pas à se parler trop longtemps avant le match, on pourra se contenter de jouer. »

Cet ajout de Spezza a pour effet d'ajouter une touche de talent au troisième trio, puisque la recrue Mika Zibanejad se retrouve dans cette unité, avec Chris Neil et Zack Smith.

« Jason nous donne plus de profondeur, il nous permet de compter sur un premier centre capable de générer de l'attaque depuis n'importe quel point sur la patinoire, a mentionné l'entraîneur-chef des Sénateurs, Paul MacLean. Et il améliore notre avantage numérique. »

Après avoir saigné le Canadien pour six buts en cinq matchs au premier tour, l'attaque massive des Sénateurs en a inscrit un seul en sept tentatives jusqu'ici contre les Penguins.

Situation délicate

Le retour de Spezza arrive à point, pour des Sénateurs menacés de poser un bien dans la tombe, advenant une défaite dimanche soir. Doit-on rappeler que seulement trois équipes ont réussi à gagner une série après avoir surmonté un retard de 0-3 dans l'histoire de la Ligue nationale?

Mais tant que cette fameuse troisième défaite n'a pas été subie, il n'y a pas lieu de paniquer, croit Spezza.

« Tout le monde comprend la sévérité de notre situation. On ne peut pas tomber à 0-3 contre une aussi bonne équipe. Mais on reste en bonne position, car tant que tu n'as pas perdu à domicile, tu n'as rien perdu encore. »

Un absent

Chez les Penguins l'entraîneur-chef, Dan Bylsma, a confirmé que Joe Vitale serait indisponible, sans préciser la raison de son absence.

Tout indique que Tanner Glass le remplacera au sein du quatrième trio, avec Craig Adams et Tyler Kennedy.

Chez les Sénateurs, le retour de Spezza devrait signifier le renvoi sur la passerelle de Guillaume Latendresse, lui qui était revenu dans la formation pour le match 2 de la série.

Trios à l'entrainement

Sénateurs

  • Conacher-Spezza-Michalek
  • Alfredsson-Turris-Silfverberg
  • Neil-Zibanejad-Smith
  • Greening-Pageau-Condra

Penguins

  • Kunitz-Crosby-Dupuis
  • Neal-Malkin-Iginla
  • Morrow-Sutter-Cooke
  • Glass-Adams-Kennedy

PLUS:rc