NOUVELLES

Efficacité énergétique: les concessionnaires retirent des étiquettes fédérales

19/05/2013 05:39 EDT | Actualisé 19/07/2013 05:12 EDT

OTTAWA - Un nombre croissant de concessionnaires canadiens retirent les étiquettes d'efficacité énergétique que l'industrie s'est engagée à afficher sur chaque véhicule en vertu d'une entente volontaire conclue avec Ottawa il y a 15 ans.

Un sondage effectué auprès de près de 600 concessionnaires à travers le pays a révélé que les étiquettes n'étaient affichées que sur seulement 63 pour cent des véhicules neufs exposés à l'extérieur.

Quant aux véhicules exposés à l'intérieur, l'étiquette n'était présente que dans 43 pour cent des cas. Certains modèles haut de gamme, comme les BMW et les Rolls-Royce, n'arboraient jamais ce genre de renseignement.

Ces résultats sont publiés alors que Ressources naturelles Canada procède à une révision de l'étiquetage volontaire pour les nouveaux véhicules, qui fait partie du programme ÉnerGuide, et songe à le rendre obligatoire.

Le volet du programme ÉnerGuide portant sur l'efficacité énergétique des véhicules a été lancé en 1998 afin de mieux informer les consommateurs au sujet de la consommation d'essence des nouvelles voitures et camionnettes.

Le programme oblige les manufacturiers à évaluer l'efficacité énergétique des divers modèles en fonction des normes et procédures établies par le gouvernement.

Le coup de sonde a révélé que des concessionnaires avaient retiré les étiquettes parce qu'elles indiquaient le prix de vente. D'autres les ont enlevées pour des raisons «esthétiques», tandis que certains ont affirmé que les étiquettes attachées au pare-brise «nuisaient» au champ de vision des conducteurs durant les essais routiers.

Plusieurs autres concessionnaires ont soutenu que les étiquettes n'offraient pas des informations exactes à propos de l'efficacité énergétique.

Au dire de l'économiste en chef de la Corporation des associations de détaillants d'automobiles, Michael Hatch, les étiquettes sont de moins en moins utiles. Outre le prix, le renseignement le plus important qu'elles fournissent concerne la consommation d'essence, et la plupart des consommateurs se rendant chez un concessionnaire ont déjà effectué des vérifications sur cette question auparavant.

Le ministère fédéral des Ressources naturelles envisage de modifier l'apparence de l'étiquette pour y ajouter des données sur les émissions polluantes et de créer des étiquettes spéciales pour les véhicules électriques.

PLUS:pc