NOUVELLES

Syrie: El-Assad dit qu'il ne quittera pas le pouvoir avant des élections

18/05/2013 06:19 EDT | Actualisé 18/07/2013 05:12 EDT

BEYROUTH - Le président syrien Bachar el-Assad ne démissionnera pas avant la tenue d'élections, rejetant ainsi une demande de l'opposition pour que toute discussion sur la fin de la guerre civile implique son départ du pouvoir, a-t-il affirmé dans un entretien publié dans un média argentin, samedi.

Les commentaires de M. El-Assad au journal Clarin sont les premiers jusqu'à maintenant sur son possible rôle dans une transition politique depuis que les États-Unis et la Russie se sont mis d'accord, plus tôt ce mois-ci, pour tenter d'amener les deux parties à négocier dans le cadre d'une conférence internationale.

Une telle rencontre pourrait avoir lieu le mois prochain, mais aucune date n'a encore été fixée et ni le régime d'El-Assad, ni la Coalition nationale syrienne — le principal groupe d'opposition appuyé par les Occidentaux — n'ont pris l'engagement d'y participer.

Les remarques du président syrien mettent en relief les difficultés auxquelles font face les États-Unis et la Russie dans leur tentative de mener les deux parties vers un consensus sur les termes d'un accord de transition qui mettrait fin à la guerre civile sanglante, qui dure depuis plus de deux ans.

Plus de 70 000 personnes sont décédées et plusieurs millions de personnes ont été déplacées depuis le début du soulèvement contre le président El-Assad en mars 2011. La révolte s'est depuis transformée en guerre civile. M. El-Assad a qualifié ceux qui voulaient le chasser de «terroristes recevant l'appui de l'étranger».

Dans l'entrevue avec le journal Clarin, le leader syrien s'est comparé au capitaine d'un navire qui navigue sur des eaux turbulentes.

«Le pays est en crise et lorsqu'un navire fait face à une tempête, le capitaine ne s'enfuit pas. Son premier devoir est de faire face à la tempête et de ramener le bateau à bon port», a-t-il illustré, soutenant qu'il ne fuira pas ses responsabilités.

PLUS:pc