NOUVELLES

Santambrogio dans le brouillard et la neige

18/05/2013 12:03 EDT | Actualisé 18/07/2013 05:12 EDT

Dans une météo exécrable, l'Italien Mauro Santambrogio (Vini-Fantini) a remporté la 14e étape du Tour d'Italie, samedi. Le maillot rose Vincenzo Nibali (Astana) a terminé au 2e rang, dans la roue de Santambrogio.

Nibali n'a pas tenté de sprinter pour voler la victoire à son compatriote. Il s'est contenté d'accroître son avance de 33 secondes sur l'Australien Cadel Evans, 2e au général.

Les cyclistes devaient affronter la très longue montée vers Sestrières. Mais les organisateurs du Giro n'ont pas voulu que le peloton prenne le risque de négocier la descente sur la chaussée détrempée.

Devant la pluie battante, le brouillard et la neige fondante, ils ont pris la décision de redessiner le parcours après une heure de course.

L'étape s'est toutefois conclue comme prévu avec l'ascension du Jafferau.

Excursion française compromise

La 15e étape du Tour d'Italie, qui sera courue dimanche, promettait beaucoup avec une arrivée en altitude au sommet du Galibier, col mythique du Tour de France.

Mais après le retrait de la montée vers Sestrières, le Galibier (2642 mètres d'altitude) pourrait subir le même sort à cause d'accumulations de neige. Les organisateurs ont déclaré que l'arrivée sera déplacée plus bas dans le col.

De plus, le peloton pourrait être neutralisé au moment où il franchira le col-frontière du Mont-Cenis dans la première partie de l'étape.

Ces deux cols sont classés de catégorie 1, la plus haute difficulté possible au Giro.

Les organisateurs n'ont pas encore publié le nouveau parcours.

La 15e étape devait initialement relier la petite ville italienne de Cesana Torinese au sommet du Galibier, sur 149 kilomètres, en passant par les cols du Mont-Cenis (2094 m) et du Télégraphe (1566 m).

PLUS:rc