NOUVELLES

Connecticut: le bilan des blessés grimpe à 72 dans un déraillement de trains

18/05/2013 09:25 EDT | Actualisé 18/07/2013 05:12 EDT

FAIRFIELD, États-Unis - Des responsables ont décrit une scène désolante de wagons éventrés sur le site de la collision survenue entre deux trains de banlieue bondés en pleine heure de pointe vendredi soir dans le Connecticut, affirmant que c'était une chance qu'il n'y ait eu aucun mort.

Soixante-douze personnes ont été transportées vendredi soir vers des hôpitaux après la collision, qui a provoqué d'importants dommages aux rails et risque de compliquer les déplacements dans la région. La ligne ferroviaire Metro-North, un corridor très fréquenté, dessert les banlieues nord de la ville de New York.

En point de presse samedi midi, le gouverneur du Connecticut, Dannel P. Malloy, a souligné qu'il était impossible de prédire à quel moment la ligne Metro-North pourrait reprendre du service. La collision de vendredi a par ailleurs forcé l'interruption du service de l'Amtrak entre les villes de New York et Boston.

Des enquêteurs du bureau de la sécurité du transport (NTSB) sont arrivés sur les lieux samedi et devraient prendre de 7 à 10 jours pour inspecter le site.

Ils se pencheront notamment sur les freins et la performance des trains, l'état des rails, le travail du personnel et la signalisation.

Earl Weener, un membre du conseil d'administration du NTSB, a souligné qu'il était encore trop tôt pour avancer une hypothèse sur la cause de l'incident.

Une porte-parole du St. Vincent Medical Center a révélé que 46 personnes blessées durant la collision avaient été traitées par l'établissement, dont six ayant été hospitalisées. Tous les patients se trouvaient dans état stable samedi, a-t-elle ajouté.

Un représentant du Bridgeport Hospital a pour sa part déclaré que 26 blessés avaient été soignés au centre hospitalier. Sur ce nombre, trois ont été hospitalisés, deux dans un état critique et un autre dans un état stable.

Environ 700 personnes se trouvaient à bord des trains du Metro-North lorsque celui qui se dirigeait vers l'est en provenance de la Grand Central Station à New York a déraillé aux environs de 18 h 10 à la sortie de Bridgeport, ont précisé le service métropolitain des transports (MTA) et de la Ville de Bridgeport.

Il a été heurté de plein fouet par un second train qui arrivait de l'est en provenance de New Haven sur une voie adjacente, a expliqué le porte-parole de la MTA, Aaron Donovan.

Les témoins ont rapporté des scènes terrifiantes et chaotiques de métal broyé et de corps projetés dans les airs.

«Tout ce que je sais, c'est que j'ai été projetée dans les airs, j'ai frappé des sièges et volé jusqu'en bas de l'allée avant de m'arrêter sur un autre siège. C'est arrivé si vite que je n'ai pas compris ce qui s'est produit. Tout ce que je sais, c'est que nous avons eu un accident», a raconté une passagère de Bridgeport, Lola Oliver.

Le gouverneur Malloy avait affirmé vendredi qu'il n'y avait aucune raison de croire qu'il s'agissait d'autre chose que d'un accident.

PLUS:pc