NOUVELLES

Alaska: le volcan Pavlof crache de la lave, mais le nuage de fumée s'amincit

18/05/2013 07:54 EDT | Actualisé 18/07/2013 05:12 EDT

Le volcan Pavlof, en Alaska, projetait samedi de la lave à des dizaines de mètres dans les airs, mais son nuage de cendres semblait s'amincir, ce qui fait qu'il n'est plus dangereux pour les avions de voler à proximité.

Un mince nuage de cendres s'étend à quelques centaines de kilomètres au sud-est du volcan, situé à quelque 1000 kilomètres au sud-ouest d'Anchorage, selon le géologue Chris Waythomas du Alaska Volcano Observatory.

L'éruption, qui a débuté lundi, semblait diminuer samedi, mais M. Waythomas a averti que la situation pourrait changer en tout temps.

Il n'y a pas de restriction sur le trafic aérien en raison de l'éruption, mais les pilotes ont été avertis de faire attention, a expliqué le géologue.

Des nuages de cendres doivent atteindre une hauteur de 6000 mètres dans les airs pour menacer le trafic aérien, a-t-il indiqué. Il a ajouté que les tremblements sismiques du volcan haut de 2518 mètres montent et descendent, mais demeurent à un niveau considérablement élevé.

Les scientifiques ne s'attendent pas à ce que l'éruption prenne fin sous peu, mais cette dernière n'a pas été explosive jusqu'à maintenant. Elle a causé des coulées de boue, mais personne n'habite assez proche du volcan pour être menacé.

Des pilotes qui ont survolé les lieux samedi ont rapporté des fontaines de lave. M. Waythomas a décrit qu'elles s'élevaient à quelques 200 pieds (soixantaine de mètres) au-dessus du volcan.

Le volcan Pavlof est l'un des plus actifs de l'arc des Aléoutiennes, avec près de 40 éruptions connues, selon l'observatoire.

La plus récente éruption remonte à 2007. Pendant sa période d'activité de 29 jours, Pavlof a éjecté des flots de boue et de lave, ainsi que des nuages de cendres atteignant presque six kilomètres de haut.

PLUS:pc