NOUVELLES

É.-U.: perquisition en cours en lien avec des lettres contenant de la ricine

18/05/2013 01:31 EDT | Actualisé 18/07/2013 05:12 EDT

SPOKANE, États-Unis - Des agents du FBI, en collaboration avec d'autres représentants des forces de l'ordre, procédaient à un mandat de perquisition, samedi, en lien avec l'envoi de deux lettres contenant de la ricine interceptées plus tôt cette semaine dans un bureau de poste de l'État de Washington.

La police a précisé que l'enquête se concentrait dans un quartier près du centre-ville de Spokane, dans l'État de Washington.

Le FBI, de même que le service d'inspection de la poste des États-Unis et la police de Spokane, sont tous impliqués dans l'affaire, mais aucun autre détail n'a pu être révélé dans l'immédiat.

La ricine est une substance toxique mortelle fabriquée à partir des graines de la plante de ricin. Une dose aussi petite que 500 milligrammes, soit environ la taille de la tête d'une épingle, peut tuer un humain si elle est inhalée ou ingérée.

Deux lettres contenant cette substance ont été interceptées au bureau de poste du centre-ville de Spokane, mardi. Aucun blessé n'a été rapporté relativement à cette affaire.

Le service de la poste américaine (USPS) a indiqué, dans un communiqué publié jeudi, que la forme brute de ricine retrouvée dans les lettres ne présentait pas de risques pour la santé de ceux qui ont été en contacts avec ces missives.

Aucune autre lettre de ce genre n'a été traitée dans les centres de service de l'USPS, a souligné l'agence. Un colis suspect adressé à un juge fédéral de Spokane a toutefois été analysé plus tôt cette semaine, mais aucune trace de substance suspecte n'y a été détectée, a précisé l'USPS.

La perquisition à Spokane survient un mois après que des lettres contenant également de la ricine eurent été envoyées au président Barack Obama, de même qu'à un sénateur et un juge. Un homme du Mississippi a été arrêté en lien avec cette affaire.

PLUS:pc