NOUVELLES

Un déraillement de train au Connecticut fait 60 blessés, dont cinq grièvement

17/05/2013 09:59 EDT | Actualisé 17/07/2013 05:12 EDT

FAIRFIELD, États-Unis - Deux trains de passagers desservant la ville de New York sont entrés en collision au Connecticut pendant l'heure de pointe, vendredi soir, menant à l'hospitalisation de 60 personnes, dont cinq étaient traitées pour de sérieuses blessures, a annoncé le gouverneur Dannel Malloy.

Dans un communiqué, les responsables de la ligne ferroviaire Metro-North ont parlé d'un «déraillement majeur» près de Fairfield. Le communiqué disait que les employés des services d'urgence se trouvaient sur la scène de l'accident, survenu peu après 18 h.

Présent sur les lieux de la tragédie, quelque trois heures après la collision, le gouverneur Malloy s'est dit particulièrement préoccupé au sujet des blessés et de la reprise éventuelle du service. Selon lui, il n'y aucune raison de croire à autre chose qu'à un accident. Le gouverneur Malloy a ajouté que la plupart des occupants n'avaient pas été blessés sérieusement. Il a cependant noté que les wagons et les rails avaient subi d'importants dommages, et qu'il faudrait peut-être patienter jusqu'à lundi avant que le service ne reprenne.

Selon le gouverneur, seulement deux voies étaient disponibles dans le secteur où est survenue la collision, en raison de travaux de réparation, et l'accident aura «d'importantes répercussions sur le corridor nord-est».

Bill Kaempffer, un porte-parole de la Sécurité publique de Bridgeport, a confié à l'Associated Press qu'environ 250 personnes se trouvaient à bord des deux trains.

Des photos prises sur place faisaient voir un train de travers sur la voie ferrée, le wagon arrière complètement démoli, et frottant contre un autre convoi. Amtrak a suspendu le service pour une période indéterminée entre New York et Boston.

«À ce moment, nous ne savons pas s'il s'agit d'une défectuosité mécanique, d'un accident ou d'un acte délibéré», a déclaré le lieutenant James Perez, porte-parole de la police de Fairfield, au Connecticut Post.

Le transporteur ferroviaire a indiqué qu'un train parti de la gare de Grand Central, à New York, et roulant en destination de New Haven, au Connecticut, avait déraillé. Un autre train, roulant en direction ouest sur une voie adjacente, a alors heurté le premier train. Certains wagons du deuxième train ont également déraillé en raison de la collision.

Selon Joseph Gaudett, chef de police de Bridgeport, tous les occupants ont obtenu les traitements requis, et les autorités ont amorcé le processus visant à déterminer les causes de la collision.

PLUS:pc