NOUVELLES

Porpos du présumé meurtrier Richard Bain à CJAD: pas de faute selon le CPQ

17/05/2013 11:30 EDT | Actualisé 17/07/2013 05:12 EDT

MONTREAL - La station de radio CJAD, de Montréal, est blanchie par le Conseil de presse du Québec (CPQ) pour avoir choisi de diffuser des propos du présumé assassin Richard Henry Bain, peu après l'attentat du Métropolis dont il est soupçonné d'être l'auteur.

Les membres du comité des plaintes du Conseil de presse du Québec ont publié cette décision vendredi, en dépit de l’importante controverse qu’a suscitée la diffusion de cette entrevue par CJAD, une station de langue anglaise. À leur avis, aucune des multiples fautes dénoncées par les plaignants n’était fondée.

Ainsi, les griefs pour atteinte au droit à un procès juste et équitable, atteinte au principe de la protection des sources, manque de respect envers les proches des victimes, diffusion à un moment inopportun et finalement, diffusion injustifiée de contenu, ont tous été rejetés.

Le comité des plaintes croit que s’il est évident que la diffusion d’une telle entrevue est éminemment délicate, CJAD, en ne diffusant que certains extraits bien précis, et somme toute très limités, a fait preuve de circonspection dans le traitement de cette nouvelle, qui était par ailleurs d’intérêt public.

Quant au choix du moment de diffusion de cette nouvelle, il importe de souligner qu’elle relève de la liberté rédactionnelle d’un média d’information, selon le Conseil de presse.

L'attentat du Métropolis est survenu alors que des militants du Parti québécois célébraient leur victoire électorale en écoutant le discours de la chef élue, Pauline Marois, en septembre dernier. Un technicien de scène a alors été tué et un autre a été grièvement blessé.

Richard Henry Bain subira bientôt un procès pour meurtre prémédité.

PLUS:pc